La directrice exécutive adjointe de l’UNFPA encourage les élus nationaux à interpeller le gouvernement

En mission en RDC, la sous-secrétaire générale des Nations unies et directrice exécutive adjointe du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA),  Mme Diene Keita a été reçue en audience hier mercredi par le président de la chambre basse du Parlement, le ministre d’État, du Plan et par la Vice-ministre de la Santé avant de s’envoler pour  Lubumbashi où sera ouvert ce matin le Forum national des leaders traditionnels et religieux  pour mettre fin aux violences basées sur le genre. 

Avec Christophe Mboso N’Kodia, il était question de passer en revue la situation humanitaire, le recensement de la population et la place de la RDC dans la politique régionale et internationale. 

Se confiant à la presse au sortir de l’audience, Mme Keita a déclaré : «Je suis très heureuse et très honorée d’avoir rencontré l’honorable président de l’Assemblée nationale. Nous avons parlé de l’état de développement, du recensement de la population et de l’état humanitaire du pays, ainsi que de la place de la RDC dans la politique régionale et internationale». 

Et de poursuivre: «Nous avons eu des discussions extrêmement intéressantes pour voir comment la RDC, qui déploie assez d’efforts sur le plan économique, peut mieux se situer sur le plan international et mener la bataille pour le développement de l’humanitaire»

La sous-secrétaire générale des Nations unies a expliqué que  sa visite à la Chambre basse du Parlement, a été l’occasion de «parler aux représentants du peuple, contrôleurs de l’Exécutif, qui  conduit la politique du pays. «En tant que membre des Nations unies, je veux inciter les élus nationaux à interpeller l’exécutif à conduire le pays sur la voie idoine pour son développement, son rayonnement politique et social». 

Pour sa part, le speaker de la Chambre basse, s’est montré réceptif au message de la diplomate onusienne.

 La délégation a été conduite par l’élu de la Tshangu Auguy Kalonji, président du Réseau des jeunes parlementaires, créé à l’Assemblée nationale par l’UNFPA. 

Avec la Vice-ministre de la Santé, Mme Diene Keita a échangé sur notamment l’amélioration des questions de santé sexuelle et reproductive; la réduction de décès maternel ainsi que l’amélioration de la planification familiale qui peut aider à réduire la mortalité maternelle de 30 à 40%. Mathy MUSAU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter