La Chine apporte « de l’espoir » dans la lutte contre le changement climatique

(Xinhua) — Les grands efforts de la Chine pour développer les énergies renouvelables afin de remplacer les combustibles fossiles ont été une « histoire d’espoir » dans la lutte contre le changement climatique, a déclaré Kevin Conrad, directeur exécutif de l’organisation intergouvernementale Coalition for Rainforest Nations, lors d’une interview accordée à Xinhua.

« Pour nous, la Chine est un bon exemple des types d’investissements qui doivent être réalisés. La Chine offre de l’espoir au monde », a-t-il indiqué, lors de la 27e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP27) en cours dans la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh. Il faisait référence aux efforts déployés par la Chine pour augmenter la production d’énergie renouvelable dans le but de réduire l’utilisation des combustibles fossiles et de sauver les forêts.

M. Conrad a également estimé que le développement des énergies renouvelables était l’une des solutions majeures pour arrêter le réchauffement climatique. « Les énergies renouvelables deviennent moins chères que les autres sources et causent moins de dommages environnementaux, mais nous devons faire en sorte que cela se produise plus rapidement », a-t-il ajouté.

Lors d’un événement parallèle à la COP27 sur la présentation des actions vertes de la Chine pour lutter contre le changement climatique dimanche, Xie Zhenhua, envoyé spécial de la Chine pour le changement climatique, a noté que la Chine avait fait des progrès remarquables vers ses objectifs d’atteindre un pic d’émissions de carbone avant 2030 et la neutralité en carbone avant 2060.

Selon des statistiques préliminaires, la quantité d’émissions de dioxyde de carbone produite par la Chine par unité de PIB en 2021 était inférieure de 3,8 % à celle de 2020 et de 50,8 % à celle de 2005, a ajouté M. Xie.

Selon M. Conrad, « nous devons réduire les combustibles fossiles en développant les énergies renouvelables. La Chine a fait le premier pas et maintenant nous devons faire le deuxième ».

« C’est là que vous trouvez de l’espoir. La Chine est en tête. Ils (les Chinois) montrent que l’investissement dans les énergies renouvelables fonctionne. Et maintenant, le défi est de continuer à les développer, afin de réduire les combustibles fossiles », a-t-il encore noté, soulignant l’importance de la protection des forêts tropicales dans la lutte mondiale contre le réchauffement climatique imminent. « Si nous perdons des forêts tropicales, même si nous arrêtons toutes les émissions de carbone, nous perdrons toujours (la lutte sur le climat) », a-t-il averti.

Enfin, M. Conrad a rappelé que la Chine avait été très utile à l’organisation Coalition for Rainforest Nations en envoyant des experts il y a quelques années pour l’aider à protéger les forêts tropicales.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter