Kinshasa: Lancement du Festival Alimenterre ce vendredi 25 novembre

 Le coup d’envoi de la 6ème édition du Festival Alimenterre (FAT) qu’organise chaque année l’ONG internationale belge «SOS Faim» en RDC sera donné ce vendredi 25 novembre à Kinshasa. L’Académie des Beaux-Arts est le cadre retenu pour cet événement. «Oui pour une agriculture familiale durable sans pesticides interdits et dangereux», tel est le thème général retenu. 

Parmi les activités retenues pour le FAT,  il y a la projection des films sur les désordres alimentaires à travers le monde, des débats pour promouvoir un modèle agricole durable, rémunérateur et équitable.

Il est prévu également la remise du prix au gagnant au concours de films Alimenterre 2022 qui va directement coïncider avec le lancement du Festival AlimenTerre (FAT 2022), par la représentante de S.O.S Faim.

Plusieurs personnalités seront de la partie dans le cadre de ce festival. Il s’agit du responsable de la Direction de la protection des végétaux du ministère de l’Agriculture, Damas Mamba ; du coordonnateur de la Caritas Kinshasa, Prince Kikalulu ; d’une représentante des producteurs agricoles, Rosalie Biuma (membre du Conseil d’administration de la Confédération nationale des producteurs agricoles du Congo (Conapac) et de la présidente de la Fédération des producteurs agricoles (Fepakin) ; ainsi que d’un représentant des consommateurs, Musoko Patrice, président de l’ASCOVI.

FAT est  un événement pour développer une citoyenneté internationale autour de l’agriculture familiale. Il est organisé en République démocratique du Congo par l’ONG belge SOS Faim, et ses partenaires.

L’objectif est de développer une citoyenneté internationale autour du soutien à l’agriculture familiale durable. Ce, en mettant en débat les initiatives prises par des acteurs en vue de contribuer à la réduction de la pauvreté en milieu rural/périurbain et à la sécurité alimentaire en RDC. 

Dans la même optique, former et sensibiliser la population et les décideurs à la nécessité de soutenir un modèle agricole plus équitable et plus respectueux de l’environnement et des écosystèmes.  Dina BUHAKE

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter