Katanga Award : Blandine Yaba primée  »Femme de l’année »

Blandine Yaba a été primée « Femme de l’année » par  Katanga Award dans sa 13ème édition. Elle a été honorée aisi que plusieurs femmes oeuvrant  dans différents domaines de la vie qu’elles ont marqués de leurs empreintes dans la province du Haut-Katanga. La cérémonie s’est déroulée le vendredi 11 novembre 2022 au Grand Hôtel Karavia de Lubumbashi.

C’est dans un chapiteau archiplein d’autorités politico-administratives de la ville de Lubumbashi, d’autres invités de marque ainsi que d’autres anonymes et dans une ambiance particulièrement festive que Blandine Yaba  et les autres femmes primées ont reçu leurs trophées.

Blandine Yaba  a su marquer son secteur au point où ses actions ainsi que ses qualités ont parlé en sa faveur et n’ont pas échappé à l’œil des organisateurs. C’est à une femme aux qualités exceptionnelles que Katanga Award a décerné son prix. Travailleuse, déterminée, coriace, battante, Blandine Yaba  réunit en elle ces qualités qui la particularisent.

ANIMATRICE, PRESENTATRICE, REPORTER

Journaliste chevronnée et passionnée des médias, elle fait partie du groupe des femmes qui font tourner le monde de la presse dans la province du Haut-Katanga en général et dans la ville de Lubumbashi en particulier. Grâce à son éloquence, la journaliste Blandine Yaba a su se faire remarquer partout où elle est passée et/ou elle a œuvré. Toutes ces qualités lui  ont permis de se faire un nom et une place de choix au sein des chaînes de télévision CBS et Raga + en 2004 comme animatrice et présentatrice de journaux ainsi qu’à Télé 50 où elle a été reporter de 2014 à 2019.

L’ascension de cette femme de média a été fulgurante. En effet, son dynamisme, son sens managérial et sa passion pour le journalisme, le tout auréolé d’une forte et longue expérience du métier, lui ont valu à ce jour le poste de Directeur général du Groupe de presse Héritage.

Ainsi sous son leadership et grâce au travail de qualité abattu par les journalistes sous sa direction, la Radiotélévision Héritage a intégré le bouquet Canal+.

Très émue lors de la remise de ce prix  » Spéciale Femme « , Blandine Yaba Mvete n’a pas caché sa satisfaction ainsi que sa reconnaissance envers son Créateur:

 » C’est pour moi un honneur, un grand privilège puisque je suis une femme qui est venue de loin… C’est vraiment un honneur d’être femme, parce que nous sommes des êtres mystérieux« , s’est-elle réjouie.

LA RDC A BESOIN DE FEMMES BATTANTES

La professionnelle de la plume et du micro n’a pas oublié les organisateurs de Katanga Award à l’endroit desquels elle n’a pas tari d’éloges. A en croire l’heureuse primée, la RDC a besoin de ces femmes battantes qui se donnent corps et âme pour le développement de ce beau et grand pays.

« En tant que femme des médias, éducatrice de masse, je me bats en tant que chef d’entreprise pour pouvoir éduquer ces enfants qui me suivent, ces jeunes filles et femmes qui nous suivent », a-t-elle renchéri.

Par conséquent, elle a exhorté les jeunes filles à croire en elles, car c’est encore possible de réaliser ses rêves comme c’est le cas avec elle ce jour : « Aujourd’hui, je suis DG de HRT (Héritage Radiotélévision, NDLR) mais c’est une femme qui a fait la coupe et couture. Alors qu’elle rêvait toute sa vie d’être journaliste. Malgré le diplôme de graduat en coupe et couture, je n’ai pas abandonné le rêve d’être femme de médias. Aujourd’hui je l’ai réalisé « , s’est-elle écriée.

Notons que Katanga Award est un évènement annuel organisé depuis 2008 et qui plébiscite les personnalités dans différents domaines selon leurs réalisations au sein de la société.

Comme on peut le remarquer, les prix que Katanga Award 13e édition vient de décerner à cette femme et à ses paires témoigne à suffisance de l’importance que cette organisation accorde aux femmes et à leur travail qui se distinguent au quotidien dans différents domaines à travers leurs réalisations pour le développement de la RDC et singulièrement de la province du Haut-Katanga.  Célestin Ntumba/CP

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter