Augustin Kibasa Maliba lance les travaux de formulation de la stratégie nationale de connectivité dans le secteur de l’éducation

Le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication (PTNTic), Augustin Kibasa Maliba, a lancé hier mercredi 23 novembre à Kinshasa, les travaux de formulation de la stratégie nationale de connectivité dans le secteur de l’éducation en RDC. Réunissant les acteurs impliqués du secteur, cette rencontre se veut un cadre d’échanges et de partage d’expériences porteuses et de pratiques efficientes en vue d’actions renouvelées sur le numérique, les télécommunications et l’internet.

Aux dires du ministre de PTNTic, Kibasa Maliba, cette formulation revêt d’un caractère spécial d’autant plus qu’il va amener les éléments nouveaux qui vont permettre de poser les Ntic dans le secteur de l’éducation.

« Avec l’appui de l’Unesco nous mettrons en exergue les méthodes et applications qui rendront effectifs l’usage des Ntic dans le secteur éducationnel il s’agit de généraliser l’utilisation des outils de travail informatique ainsi que l’autonomisation de la connectivité dans le processus de l’éducation. L’introduction des Ntic et le renforcement de leur usage dans le secteur de l’éducation engendreront une transformation importante dans le monde d’organisation et de travail », dit-il.

Sortie de la feuille de route

A l’issue de cet atelier, Kibasa Maliba, est resté convaincu que la feuille de route qui sortira permettra de conduire à la production de la stratégie nationale de connectivité dans le secteur de l’éducation.

 De ce fait, il a invité les acteurs impliqués dans ce secteur à travailler avec conscience afin de doter la RDC de ce document important de la stratégie de connectivité dans le secteur de l’éducation.

Pour finir, le numéro 1 de PTNTIC, a lancé un appel à tous les acteurs oeuvrant dans le secteur de l’éducation de ne ménager aucun effort pour accomplir la vision du chef de l’Etat pour le programme de transformation numérique de notre système éducatif promis par le gouvernement.

Ntic clef de développement économique

Pour sa part, le représentant de l’Unesco en RDC, Isaias Barreto, a souligné que  les technologies de l’information et de la communication jouent aujourd’hui un rôle clef dans tous les secteurs de développement économique. Ces technologies sont également importants pour démocratiser l’accès à l’éducation, pour enrichir les processus éducatifs et pour améliorer les résultats d’apprentissage.

« On se souviendra que durant la crise sanitaire due à la Covid-19, le secteur des télécommunications est resté dynamique et a enregistré une hausse de l’ensemble des composantes en raison d’une plus grande sollicitation des services pour remédier aux contraintes imposées par les mesures de distanciation physique. Ceci grâce essentiellement au dynamisme observé au niveau de la téléphonie mobile et de l’internet« , a fait savoir Isaias Barreto. Durant la pandémie de COVID-19, ajoute-il, ce sont les pays qui ne disposaient pas d’une infrastructure des télécommunications suffisante et de systèmes d’apprentissage numérique dotés en ressources adéquates qui ont subi les perturbations de l’éducation et les pertes d’apprentissage les plus graves. Cette situation a fait que, pendant plus d’un an, près d’un tiers d’élèves à travers le monde n’a pas eu accès à l’apprentissage lors des fermetures d’écoles. Les perturbations de l’éducation engendrées par la COVID-19 ont révélé au grand jour la nécessité urgente de combiner la technologie et les ressources humaines pour transformer les modèles scolaires et construire des systèmes d’apprentissage inclusifs, ouverts et résilients.

Utiliser vivement l’innovation numérique

Le représentant de l’Unesco Isaias Barreto, a invité les acteurs impliqués et le gouvernement à utiliser l’innovation numérique pour élargir l’accès aux possibilités d’éducation, rehausser la pertinence et la qualité de l’apprentissage et construire des parcours d’apprentissage tout au long de la vie. Car il est également important d’utiliser les Tic pour renforcer les systèmes de gestion de l’éducation et de l’apprentissage et pour assurer le suivi des processus d’apprentissage.

Cette session de formulation est la matérialisation de la déclaration mondiale RewirEd lancée en 2021 par l’Unesco sur la connectivité pour l’éducation, proposant une nouvelle orientation pour la transformation numérique de l’éducation. Cette déclaration s’appuie sur les enseignements tirés de la pandémie de la COVID-19 et propose des principes et des engagements pour garantir que les technologies connectées font progresser les aspirations à une éducation inclusive fondée sur les principes de justice, d’équité et de respect des droits de l’homme. Tricya MUSANSI

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort