Le Roi nomme Mohamed Benchaaboun DG du Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Le Roi Mohammed VI, accompagné du Prince Héritier Moulay El Hassan, a présidé, mardi au Palais Royal à Rabat, un Conseil des ministres, consacré à l’examen des Orientations générales du projet de loi de finances 2023, et à l’adoption d’un projet de Dahir, de trois projets de loi organiques, de trois projets de décret ainsi que de nombre d’accords internationaux, indique un communiqué du porte-parole du Palais Royal, Abdelhak Lamrini.

A l’issue des travaux du Conseil et conformément aux dispositions de l’article 49 de la Constitution, et sur proposition du Chef du gouvernement et à l’initiative de la ministre de l’Economie et des Finances, Sa Majesté le Roi, que Dieu L’assiste, a bien voulu nommer M. Mohamed Benchaaboun, Directeur Général du Fonds Mohammed VI pour l’investissement.

Les changements de la Chine aux yeux d’un étudiant africain au Shandong

QINGDAO, 14 octobre (Xinhua) — « Je suis impressionné par l’engagement du gouvernement chinois en faveur de l’éducation. Les équipements et les laboratoires dans les universités sont quelque chose d’exceptionnel », déclare Gloire Imani Mukendi.

Gloire, originaire de la République démocratique du Congo (RDC), est un étudiant en ingénierie du pétrole et du gaz à l’Université du pétrole de Chine, à Qingdao, dans la province orientale du Shandong. A travers ses six années passées en Chine, il possède un sens aigu du développement du pays.

« Ce qui m’a le plus frappé, c’est l’expansion des infrastructures. Le métro, par exemple, a considérablement réduit le trajet entre le centre-ville de Qingdao et l’arrondissement de Huangdao, où se trouve notre campus« , indique-t-il.

Au début, rallier en ferry le centre-ville à Huangdao prenait environ une demi-heure, mais cela était susceptible d’être affecté par la météo. Puis, l’ouverture d’un tunnel sous-marin et d’un pont transocéanique en 2011 a permis d’améliorer fortement l’efficacité du trafic.

« Lorsque je suis arrivé à Qingdao, je devais emprunter le bus pour me rendre au centre-ville, ce qui prenait tout de même près d’une heure« , se rappelle-t-il, « mais maintenant, il ne faut que six minutes pour traverser la mer en métro, ce qui est vraiment pratique.« 

Ces dernières années, les mesures efficaces de prévention et de contrôle de l’épidémie prises par la Chine lui ont également montré la solidarité de tout le pays. « Cela reflète le fort sens des responsabilités du peuple chinois et les forces institutionnelles« , note Gloire.

Au cours de sa première année de master, Gloire a lu de nombreux livres et documents sur « la Ceinture et la Route« , acquérant ainsi une première compréhension et un grand intérêt pour le développement politique, économique et social de la Chine.

Cette initiative a apporté un grand nombre d’opportunités de développement à de nombreux pays. Je pense que la Chine doit être un modèle pour nos pays africains, a déclaré Gloire.

En outre, il utilise souvent les médias sociaux pour promouvoir son école auprès de ses amis africains, mettant en avant la richesse de l’histoire et de la culture chinoises. Pendant ses études, grâce à ses efforts continus, il a publié plusieurs articles dans le Science Citation Index (SCI) et a représenté l’université à plusieurs forums internationaux. Il fera également un exposé lors de la 14e réunion annuelle de la Société internationale pour les milieux poreux (InterPore). « J’espère pouvoir passer à l’étape suivante dans ma voie sur la recherche énergétique », explique-t-il.

Actuellement, Gloire travaille avec ses amis africains dans le domaine de la protection de l’environnement. Lui et ses partenaires espèrent également tirer parti des fruits de « la Ceinture et la Route » et contribuer par leurs efforts et leur sagesse à la coopération sino-africaine.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort