Erdogan: « Il faut restructurer l’architecture sécuritaire mondiale avec une approche plus juste »

Le Chef de l’État turc a pris la parole, jeudi, lors Sommet de la Conférence pour l’interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA), organisé à Astana au Kazakhstan.

M. Erdogan s’est d’abord exprimé en faveur d’une refonte du système mondial, notamment en matière de sécurité, assurant que celui-ci est injuste et peu représentatif.

« Nous croyons qu’il est nécessaire de restructurer l’architecture sécuritaire mondiale avec une approche plus juste et plus représentative« , a-t-il défendu.

Pour le président turc, les équilibres à travers le monde ont profondément changé, et la communauté internationale affronte des défis majeurs nécessitant une restructuration globale.

Erdogan a par ailleurs attiré l’attention des autres leaders présents au sommet sur l’essor du racisme et de l’islamophobie dans le monde.

« La structure actuelle, qui ignore une large majorité de la population mondiale, au profit du bonheur des minorités, doit laisser place à un système plus juste« , a-t-il ajouté.

Le président turc est ensuite revenu sur la guerre qui fait rage entre la Russie et l’Ukraine, appelant à la fin du conflit au plus vite.

Il a rappelé que la Turquie œuvre pour une solution pacifique, mettant l’accent sur les succès diplomatiques réalisés, notamment l’accord sur les exportations de céréales et l’échange de prisonniers.

« Notre objectif est de poursuivre l’élan en cours malgré les difficultés rencontrées sur le terrain et ainsi mettre fin au bain de sang » a-t-il expliqué.

Et d’ajouter: « Nous soutenons qu’une paix juste ne peut être atteinte que par la diplomatie, qu’il ne peut y avoir de vainqueur dans la guerre comme il ne peut y avoir de perdant dans la paix« .

Avant de conclure, le leader turc a, appelé à plus de solidarité et coopération en matière de lutte contre le terrorisme.

« Il faut empêcher les activités de toutes les organisations, sans exception, qui aident, financent et recrutent des membres au bénéfice des groupes terroristes« , a-t-il insisté, faisant allusion notamment à l’Afghanistan où les attaques orchestrées par les organisations terroristes se multiplient.

Et de terminer par une invitation au renforcement des échanges entre l’Europe et l’Asie.

« En tant que nation turque, nous assurons la promotion des corridors de transport multimodes et soutenons le développement de la Route de la Soie moderne qui relie Asie et Europe« . AA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter