Baromètre du Gouvernement : Gilbert Kabanda en tête du Top 10

* Crédité de 68% de voix, le ministre de la Défense et Anciens combattants caracole au top d’un récent sondage réalisé par  »Les Points », en ce moment où il déploie des efforts pour redynamiser la coopération militaire en vue de booster les FARDC confrontées aux incursions des troupes rwandaises.

La sécurité et l’intégrité de la République démocratique du Congo préoccupent au plus haut point les Congolais dans les quatre coins du globe. En ce moment où l’Armée régulière déploie ses forces pour récupérer Bunagana et nombre de contrées sous  des forces étrangères, l’institut de Sondage  »Les Points », en partenariat avec l’agence  »Le Pélican », a jaugé l’opinion des Kinois sur l’efficacité du Gouvernement Sama Lukonde. Au regard des résultats publiés récemment, la majorité des sondés, abordés du 21 au 22 octobre, jettent leur dévolu sur Gilbert Kabanda.

Crédité de 68% de voix, le ministre de la Défense et Anciens combattants caracole au top de ce sondage qui met sur le piédestal dix ministres appréciés pour leur dynamisme. Outre Gilbert Kabanda, cette liste met en évidence Aimé Boji du Budget (66%), son homonyme Aimé Molendo Sakombi des Affaires foncières (64%), Patrick Muyaya de la Communication et médias (58%), Pius Muabilu de l’Urbanisme Habitat (57%), Christophe Lutundula des Affaires étrangères (55%), Eve Bazaiba de l’Environnement et développement durable (55%), Désiré M’zinga Birihanze de l’Agriculture (54%), Julien Paluku de l’Industrie (50%) et Modeste Mutinga des Affaires sociales (50%).

Pour quelles raisons les Kinois estiment-ils judicieux de plébisciter  Gilbert Kabanda? Les analystes de l’institut de Sondage  »Les Points » sont d’avis que ce choix repose sur nombre d’actions récemment  posées par ce membre du Gouvernement Sama Lukonde. A son actif en effet, des contacts et des visites amorcés pour redynamiser la coopération militaire entre Kinshasa et ses partenaires extérieurs (France, Chine, Russie…), en vue, notamment, de mieux équiper et consolider les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), confrontées à une multitude de milices et aux groupes de terroristes comme le M23, soutenu notamment par Kigali.

Pression pour la levée de l’embargo

« Général à la retraite, ayant une connaissance parfaite  de différents types d’équipements militaires, Dr Gilbert Kabanda tient à relever l’un des challenges majeurs de son plan d’action, en conformité avec la mise en œuvre de la loi de programmation militaire, tout récemment promulguée par le chef de l’État congolais, commandant suprême des FARDC« ,  renchérit à ce propos un proche du ministre, se confiant à  »Forum des As ».

Ses démarches entreprises auprès de différentes chancelleries en poste à Kinshasa et au niveau des instances internationales (Monusco, Nations-Unies…) pour obtenir la levée de l’embargo d’achat d’armes sur le marché international commencent déjà à porter des fruits, relèvent les observateurs de l’agence ‘‘Le Pélican’‘. Aux dires de Bruno Aubert, l’ambassadeur de France en RDC, « cet embargo n’existe pas », rappelle-il, évoquant l’échange qu’il y a eu le samedi 8 octobre en France entre le ministre Gilbert Kabanda et Thomas Gassiloud, le président de la Commission Défense nationale et Forces armées de l’Assemblée nationale française.

Faire prévaloir la loi sur la programmation militaire

A cette rencontre à laquelle avait pris part Bruno Aubert, Gilbert Kabanda avait sollicité et obtenu l’engagement de Paris aux fins d’un soutien pour l’intégrité territoriale de la RDC, argumente l’Institut  »Les Points » : « D’où son apport concernant notamment la formation des deux brigades de forces spéciales fraîches et émoulues au bénéfice des FARDC ainsi que le financement de la quote-part française pour les équipements et la logistique« .

 « Désormais, en matière de coopération militaire, le partenariat bilatéral ou multilatéral se fera en fonction de la nouvelle politique de défense congolaise et la nouvelle loi de programmation militaire, même si le cocotier ne sera pas secoué concernant les fondamentaux », avait signifié le ministre Kabanda à Thomas Gassiloud, rapportent les initiateurs du sondage.

Augmenter les salaires des militaires

Ils attribuent aussi au ministre Gilbert Kabanda une popularité gagnée à la suite de son engagement sur le plan social pour le bien-être des forces combattantes et de leurs familles. A titre illustratif, le don récent de fournitures scolaires aux enfants des militaires du Camp Kokolo. De même, un lot important d’une quarantaine de jeeps offerts aux officiers généraux actifs pour leur faciliter le transport. Aussi aux généraux retraités qui ont rendu de loyaux services sous le drapeau, et à des veuves des généraux déjà décédés.

La côte en hausse de Gilbert Kabanda dans le baromètre du Gouvernement Sama Lukonde serait aussi liée à ses initiatives pour obtenir du Parlement et de l’Exécutif des augmentations des salaires des militaires à une proportion de 30% au premier trimestre, et de 45% au deuxième trimestre, estime l’institut de sondage ‘‘Les Points ».              YKM

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter