Musée national : les caricaturistes kinois à l’honneur du 1er au 3 au septembre

Le Musée national de la République démocratique du Congo (MNRDC) s’est mué hier en temple des artistes du crayon noir. Mobilisés comme un seul homme, 19 dessinateurs de talent exposent leurs planches, réalisées lors d’un atelier organisé du 25 juillet au 5 août dernier au Jardin botanique de Kinshasa. Du 1er au 3 septembre en effet, les visiteurs ont le loisir de scruter ces centaines de caricatures, conçues conformément au thème défini par l’Association des dessinateurs de presse (ADEP) de la RDC, avec le concours de la Fondation allemande Friedrich Ebert Stiftung.  

Les 7 professionnels et 12 amateurs ont disserté sur une thématique évocatrice : « Trente ans après, que veut le peuple : la démocratie ou la dictature éclairée ? ». Une réflexion, d’après eux, sur le parcours de la caricature en RDC depuis l’avènement de la démocratie le 24 avril 1990.

Sélectionnés au terme d’un concours, douze pionniers du projet Caricakin (Caricaturistes de Kinshasa) ont bénéficié de l’encadrement de sept caricaturistes professionnels qui leur ont permis d’affiner leurs talents. Selon Philma Muabi, le coordonnateur de ce projet au sein de l’ADEP, ces séances de renforcement des capacités ont permis aux apprenants d’affiner davantage leurs touches à travers leurs crayons.

Cette deuxième exposition annuelle de Caricakin a mis à contribution les talents et l’expérience de ces sept formateurs de l’ADEP, oeuvrant quasiment tous dans la presse locale : Thembo Kashauri (Jeune Afrique), Albert Luba (Grognon), Philma Muabi (Le Phare), Legwen Claude (Le Phare), Rodrigue Muladika (La Prospérité), Patou Bomenga (Forum des As) et Dick Esale.

Présent à l’ouverture de cette exposition, le nouveau directeur de la Fondation allemande Friedrich Ebert Stiftung en RDC, M. Manuel Wollschläger, a salué l’engagement des caricaturistes en herbe et de leurs formateurs. L’occasion a été aussi propice pour une conférence-débat sur le thème de l’expo. Elle a été animée par Thembo Kashauri, le doctorant Mfumu Toto et les professeurs Yoka Lye Mudaba (INA) et Emmanuel Kabongo (UPN). Yves KALIKAT

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort