La marche des médecins réprimée à Kinshasa

* Cependant, des sources renseignent qu’en provinces, cette procession s’est normalement déroulée.

Les médecins congolais des hôpitaux publics étaient dans la rue, hier mercredi 21 septembre. À Kinshasa, cette marche a échoué, parce que réprimée quelques minutes seulement, après son début, place Gare Centrale. Si dans la capitale rd congolaise, cette procession a été un échec, des sources proches du Syndicat national des médecins (SYNAMED), renseignent cependant, que la même manif a réussi en provinces, où aucun incident majeur n’a été enregistré.

Un grand nombre de professionnels de la santé ont répondu à l’appel de deux plus grands syndicats du Congo. Il s’agit du Syndicat national des médecins (SYNAMED) et du Syndicat libre des médecins (SYLIMED).

C’est tôt le matin à la Place de la Gare, ex-Gare Centrale, dans la commune de la Gombe que le go de la manifestation a été donné.

Un seul maître mot face à leurs maux :  » Réajustement des salaires et mise en application d’autres avantages tels que convenus avec le Gouvernement ».

Si dans la capitale, cette marche chemin faisant a été réprimée par les Forces de l’ordre. Dans le Congo profond, en général, tout s’est bien passé. Du Kongo Central à la Tshopo en passant par le Sankuru…, tout s’est bien déroulé, apprend-on.

Dans le cahier des charges de revendications des médecins, l’on note le réajustement des grades, l’augmentation des salaires, l’admission et les statuts; la mécanisation, le déblocage, la retraite honorable, l’alignement PR. A cela s’ajoute, le transport, le logement, les soins de santé, les frais funéraires.

Par le biais du ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, le Gouvernement a signé depuis plusieurs mois le protocole d’accord avec les blouses blanches. Ce, pour améliorer leurs conditions de travail. Jusqu’ici l’Exécutif national qui ne cesse de vanter l’embellie budgétaire a du mal à satisfaire les revendications des médecins malgré de nombreuses promesses salariales.

C’est depuis le mois de juillet de cette année que c’est le statu

quo en termes de réajustement des avantages. La parole d’honneur donnée s’est muée en horreur. Gloire BATOMENE

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort