La Corée du Sud cherche à coopérer avec l’UE dans le domaine de la production d’énergie nucléaire

SEOUL, 21 sept. (Yonhap) — La Corée du Sud cherche à stimuler la coopération avec les nations européennes sur les installations de production d’énergie nucléaire afin d’assurer sa sécurité énergétique et de mieux répondre au changement climatique, a déclaré ce mercredi le ministère de l’Industrie.

Le renforcement des liens énergétiques était l’un des principaux points à l’ordre du jour d’une réunion à Séoul entre le vice-ministre du Commerce, Jeong Dae-jin, et la délégation de l’UE, dirigée par le premier vice-président du Parlement européen, Othmar Karas, et Cristian-Silviu Busoi, qui préside sa commission de l’industrie et de l’énergie, selon le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie.

Jeong a expliqué les efforts déployés par le gouvernement pour développer la production d’énergie nucléaire et relancer l’industrie, et a souligné sa volonté de collaborer plus étroitement avec les nations européennes qui prévoient d’introduire ou de gérer des installations nucléaires.

La Corée du Sud espère participer aux grands projets de construction de centrales nucléaires dans les pays membres de l’UE, notamment le programme polonais de construction de six réacteurs nucléaires et le projet tchèque de construction d’un réacteur supplémentaire dans la région de Dukovany.

Jeong a également demandé au Parlement européen de veiller à l’impact que la loi américaine sur la réduction de l’inflation (IRA) aurait sur leurs constructeurs automobiles, car cette loi exclut les véhicules électriques assemblés en dehors de l’Amérique du Nord des crédits d’impôt américains.

L’IRA, signée par le président américain Joe Biden en août, fait craindre que Hyundai Motor Co. et Kia Corp. ne perdent du terrain sur le marché américain, car ils fabriquent leurs VE en Corée du Sud avant de les exporter aux Etats-Unis.

La Corée du Sud et des pays membres de l’UE comme l’Allemagne et la Suède, entre autres, sont d’importants exportateurs de VE aux Etats-Unis. Le gouvernement sud-coréen cherche à apporter une réponse commune aux règles discriminatoires américaines.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort