La Chine, une puissance économique dotée d’un système politique typique

Aujourd’hui, la République populaire de Chine est classée deuxième puissance économique mondiale, grâce à ses performances économiques remarquables. Un essor attribué à la ligne de conduite optée par les dirigeants chinois,  comme l’a souligné Hua Chunying, ministre assistante des Affaires étrangères. Au cours de la cérémonie d’ouverture du Centre International d’échanges de Chine en matière de presse, le 12 août dernier, elle a expliqué que  » si nous avons pu réaliser ce succès extraordinaire, c’est au fond parce que nous avons un parti politique extraordinaire, le Parti Communiste Chinois (PCC). Dont la mission est d’apporter le bonheur au peuple. Il poursuit une vision centrée sur le peuple et place les intérêts, les besoins et la satisfaction du peuple au-dessus de tout « .

Pour mener à bien sa mission, le PCC recourt à la Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois (CCPPC) une organisation issue du Front uni patriotique, qui permet aux partis démocratiques, aux groupements populaires et à tous les milieux sociaux de participer au gouvernement du pays et de délibérer sur les affaires d’Etat. Aussi, les réformes concernant le développement économique, la vie politique, la vie sociale ont toutes été adoptées après consultation de la CCPPC.

La CCPPC est un système politique typiquement chinois. C’est une grande création politique du PCC, du peuple chinois, de tous les partis politiques et des personnalités sans affiliation politique. Ce n’est pas une expérience d’une idée impulsive, ni quelque chose importé de l’étranger, encore moins une copie conforme des autres. Au contraire, il est « Créé en Chine » au milieu de l’évolution et du développement de la démocratie en Chine.

Dans leur immersion en Chine, l’occasion a été donnée aux  participants de China Africa Press Center International Program (CAPC), d’échanger avec quelques membres du comité national du CCPPC. La rencontre s’est tenue dans l’une des salles des réunions du bâtiment qui abrite les bureaux située au rez-de-chaussé du siège de l’organisation. Les participants et leurs hôtes se sont mis autour d’une table  rectangulaire au milieu de laquelle trône un grand bouquet de fleur de couleurs rouge et verte  rappelant le vert de la nappe posée les tables et les housses des chaises.

Réduction de la pauvreté

Zhang Maoyu, Deputy Secretary-general, au comité national du CCPPC, a éclairé la lanterne des professionnels de médias sur le travail des propositions du comité. « Depuis sa création il y a plus de 70 ans, le Comité national de la CCPPC a reçu plus de 150 000 propositions. Différentes des opinions et suggestions générales, les propositions de la CCPPC sont transmises aux départements de travail du Parti communiste chinois et aux gouvernements populaires ainsi qu’aux autres départements responsables concernés après avoir été examinées et classées. Une réponse écrite est faite conformément aux règles et règlements « .

Ces dernières années, par exemple, a indiqué l’intervenant, la Chine a vigoureusement promu la cause de la réduction de la pauvreté, créant un miracle dans l’histoire humaine de la réduction de la pauvreté, qui a attiré la sagesse et la force de nombreux membres de la CCPPC. 419 membres ont fait des propositions.

En outre, les membres de la CCPPC sont consciencieux dans l’accomplissement de leur devoir envers le pays et le peuple. Ils ont adopté une méthode de travail pratique et efficace. Le comité national de la CCPPC recherche l’innovation tout en respectant les bonnes traditions. Ce sont tous des facteurs importants pour que le travail de proposition fasse des progrès tangibles.

A la question de savoir pourquoi les propositions de la CCPPC fonctionnent efficacement, Zhang Jing’an, Vice Chairman des Affaires Executif, du comité des Propositions, a révélé que le PCC et le gouvernement populaire apprécient et soutiennent le travail de proposition de la CCPPC. Le président Xi Jinping a donné à plusieurs reprises des instructions importantes sur le travail de proposition de la CCPPC, soulignant que les propositions ne doivent pas viser la quantité mais la qualité.

Un lieu historique

Auparavant, les hôtes du haut lieu de réflexion ont pu visiter le muséum dédié à cette institution ainsi que la bâtisse imposante où est logée sa salle de Congrès. Au cours de cette ronde, à l’aide des documents (archives) accrochés au mur dans des cadres en verre l’histoire du CCPPC a été relatée aux journalistes. Sur les 3 étages qu’occupe le muséum, au second niveau on retrouve les statues des dignitaires chinois tels que celle du président Deng Xiaoping. Des objets d’art, des tableaux immortalisant les grandes cérémonies du CCPPC, sont également exposés, et sur des écrans des vidéos des discours de Mao Zedong défilent de façon ininterrompue.   

La grande salle de Congrès a forcé l’admiration des visiteurs. Sur le mur drapé d’un rideau doré l’emblème de l’institution entouré de cinq drapeaux rouges de part et d’autre tape à l’œil du visiteur. La moquette épaisse étouffe les pas des arrivants. Aucun bruit de pas n’est perceptible. Sur le plafond, le dessein d’une fleur composée de 54 épis représentant les différentes ethnies de la Chine apporte une douce lumière à cette œuvre architecturale.

Depuis sa fondation en 1949, la République Populaire de Chine est intimement liée à l’Afrique. Dès lors que la première proposition dans l’histoire de la CCPPC était en rapport avec  l’Afrique, le modèle chinois peut s’avérer un prototype sur le chemin de la recherche d’un décollage de l’économie du continent.

Fyfy Solange TANGAMU depuis Beijing en Chine

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort