Les Cliniques universitaires de Kinshasa se dotent d’une unité de production d’oxygène médical

Les  Cliniques universitaires de Kinshasa disposent désormais de la première unité de production d’oxygène médical. Rréalisée avec l’appui de l’OMS, cette unité de production a été porttée sur les fonts baptismaux hier jeudi 4 août.

Inauguré par le ministre de la Santé publique, Hygiène et prévention, ce centre de production sera capable de remplir 88 bouteilles d’oxygène de 48,2 L (contenu de 6.8 m³ par bouteille) toutes les 24 heures avec une pureté de 96%.

Cette unité est, en outre, constituée d’un compresseur d’air, d’un sécheur d’air, d’un réservoir d’air, d’un générateur d’oxygène, d’un booster et d’une station de remplissage et de 2 réservoirs d’oxygène (1000 et 2000 L), permettant le stockage d’un total de 3000 L d’oxygène.

Jean-Jacques Mbungani s’est réjoui du fait que 65 ans après,   les cliniques universitaires sont dotées d’une unité de production d’oxygène qui produira 88 bouteilles de bonbonnes d’oxygène de 64 litres qui permettra la prise en charge de patients.

Aux dires du numéro 1 de la santé, si cette unité était déjà existante et opérationnelle,  plusieurs personnes mortes de Covid-19 auraient été sauvées.

Accompagné de sa vice-ministre, Jean-Jacques Mbungani, a saisi cette occasion pour  visiter la nouvelle morgue des cliniques universitaires. 

Pour sa part, le représentant de l’OMS en RDC, le docteur Amédée Prosper Djiguimdé, a félicité et remercié le personnel de la santé qui travaille pour soulager les souffrances de la population  à travers la RDC.

«Pour l’OMS,  l’épidémie de la covid-19 a rappelé à comment les  systèmes de santé sont fragiles et comment les hôpitaux sont de moins à point sûr. « Face à cette situation de précarité,  il est important de renforcer les dispositifs afin que nous soyons dans un environnement sécurisé, un environnement qui procure plus de soulagement à la population»,  a-t-il souligné. 

« C’est dans cette optique que l’OMS a voulu accompagner le  gouvernement congolais dans ses efforts quotidiens en élaborant un projet d’installation de production d’oxygène.  Dans le programme de l’OMS, il est prévu de mettre à la disposition du gouvernement congolais plusieurs unités de productions d’oxygène», a ajouté  Amédée Prospèr Djiguimdé. 

Pour le numéro 1 de l’OMS, son organisation a mis  à la disposition des CUK,  un groupe électrogène de 100 kva pour faire fonctionner d’autres unités. Il invite, par ailleurs, les utilisateurs à en faire bon usage.

Pour sa part, le recteur de l’Université de Kinshasa, Jean-Marie Kayembe, a salué cette œuvre, C’est une première pour les cliniques universitaires de Kinshasa  d’inaugurer  son  unité de production d’oxygène. Tricya MUSANSI

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort