Médiation de Joâo Lourenço : Louise Mushikiwabo salue le dialogue constructif entre la RDC et le Rwanda

La Secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo est gravement préoccupée par l’instabilité qui perdure en RD Congo avec l’escalade des violences armées commises par le Mouvement du 23 mars (M23) sous couvert du Rwanda depuis deux semaines. 

Louise Mushikiwabo fustige des affrontements entre les forces armées de la RDC et celles du Rwanda. Des combats qui se sont déroulés à Kibumba (20 km de Goma) dans le Nyiragongo et à Kibumba (50 km de Goma) depuis plus de dix jours dans le Nord-Kivu. 

Une rencontre est prévue entre les deux Chefs d’État de la région sous la houlette du président angolais en vue d’apaiser les tensions. 

«Au vu de cette situation, Louise Mushikiwabo salue la volonté de dialogue constructif démontrée par les deux pays frères et voisins, suite à la proposition du médiateur de l’Union africaine, Son Excellence Monsieur João 

Lourenço, Président de la République d’Angola, d’organiser une rencontre entre les deux Présidents, en vue  d’apaiser les tensions à leurs frontières communes. Elle encourage, à cet égard, toutes les parties prenantes, localement, à s’engager dans cette dynamique de dialogue et de recherche de solutions communes», renseigne le communiqué. 

La Secrétaire générale saisit l’occasion pour lancer un appel à la vigilance des autorités face à la prolifération de discours de haine, qui prend de l’ampleur au sein des populations et notamment de la jeunesse congolaise. 

Elle insiste sur l’importance de protéger les civils en toutes circonstances, ainsi que sur la nécessité d’assurer une aide humanitaire aux nombreuses personnes déplacées lors des derniers incidents sécuritaires.

Louise Mushikiwabo réitère l’engagement de la Francophonie à continuer à œuvrer, en lien avec ses aides humanitaires aux nombreuses personnes déplacées lors de derniers incidents sécuritaires. 

Après avoir attaqué le camp militaire de Rumangambo dans le territoire de Rutshuru, les rebelles du M23 ont été repoussés par l’armée régulière de la RDC. 

Le M23 est une ancienne rébellion tutsi, qui a été défaite par les FARDC en 2013. Il a repris les hostilités fin 2021 et reproche aux autorités congolaises de n’avoir pas respecté les engagements sur la démobilisation de ses combattants dont certains veulent réintégrer l’armée avec leurs grades. Gloire BATOMENE

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter