Goma : Des dispositions sécuritaires prises pour accueillir le pape le 4 juillet, rassure Mgr Ngumbi

L’année 2022 restera à jamais gravée dans les annales de la République démocratique du Congo, avec des visites historiques de Sa Majesté le Roi des Belges Philippe et son épouse Mathilde, ainsi que celle du pape François, le 2 juillet prochain. A Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, toutes les dispositions sécuritaires sont déjà prises pour accueillir le Souverain pontife, deux jours après son arrivée à Kinshasa.

Cette annonce a été faite, hier mardi 7 juin par l’évêque du diocèse de Goma, Monseigneur Willy Ngumbi, au cours d’une conférence de presse, rapporte actualité.cd.  le prélat catholique rassure  que toutes les dispositions sécuritaires ont été prises pour que l’accueil du Pape se fasse dans quiétude totale. « Le Pape François sera bel et bien à Goma, le 4 juillet prochain. Il célèbrera la messe sur le site de Kibaya en plein réaménagement dans le territoire de Nyiragongo« , a-t-il annoncé.

Et d’ajouter: « Aujourd’hui, nous sommes dans la phase de l’annonce publicitaire. Des panneaux sont déjà visibles dans toute la ville. Nous devrions choisir un site. C’est des millions de personnes qui se déplacent. Plus ou moins 1 million des personnes attendues. La ville est coincée entre le lac, le parc des Virunga et la frontière avec le Rwanda. Nous avons donc choisi une plaine dans le Nyiragongo, le site de Kibaya, près de Buhumba où nous allons accueillir le Saint père. C’est donc là qu’il va célébrer une messe solennelle en faveur des chrétiens de Goma et de toute la région « , a dit Monseigneur Willy Ngumbi.

Selon lui, le Souverain pontife amène un message de paix dans cette zone secouée par plusieurs conflits armés.  « Le Saint Père sait que les gens sont meurtris. Ils vivent dans l’insécurité, des guerres qui ne finissent pas. C’est à cet endroit qu’il va évoquer la miséricorde de Dieu pour le retour de la paix dans la région. Le pape vient nous inviter à nous réconcilier. Déposer les armes et à résoudre nos problèmes par le dialogue.  Il vient nous inviter à trouver des moyens non violents pour résoudre nos problèmes. C’est ce message-là, que le saint Père nous apporte« , a expliqué l’évêque de Goma.

Toujours en rapport avec cette visite du pape, on rappelle que le gouvernement de République démocratique du Congo avait également garanti que la sécurité de l’évêque de Rome, attendu au pays début juillet, serait assurée y compris à Goma, dans l’Est, où se sont déroulés récemment de violents combats contre un groupe rebelle.

Le pape François est attendu à Kinshasa le 2 juillet selon le programme. Il se rendra le 4 à Goma, chef-lieu du de la province du Nord-Kivu, où il dira une messe sur un site au nord de la ville, au pied du volcan Nyiragongo dont la dernière éruption remonte à mai 2021.  « Le choix même du site représente toute la symbolique de la visite.  C’est sur ce site-là qu’il y a eu l’éruption et c’est là qu’il y a eu des incursions répétées« , a déclaré devant la presse le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, lors d’un briefing consacré à ce voyage du pape François.

À l’occasion de cette visite, le Saint Père va  rencontrer les victimes, aussi bien de l’insécurité dans la région que celles de la récente   éruption volcanique de Nyiragongo.  Plusieurs chrétiens et personnalités des pays voisins sont également annoncés à Goma pour accueillir le Pape François.   Rocco NKANGA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter