Comité de concertation sectorielle : Les acteurs du secteur de l’éducation valident le document du pacte de partenariat

Le Secrétariat permanent d’Appui et de coordination du secteur de l’Education (SPACE) en collaboration avec l’UNESCO, a procédé hier mardi 07 juin à Kinshasa, à la validation du pacte de partenariat. Ce, dans le cadre du comité de concertation sectorielle (CCS). 

Le  représentant du SPACE, Valère Munsya, a expliqué que le  pacte de partenariat est un document très important et de référence.  Désormais,  le SPACE, ses partenaires techniques et financiers, la société civile, les parents, les confessions religieuses ainsi que les syndicats s’engagent mutuellement à travers ce document pour pouvoir soutenir la mise en œuvre d’une réforme qui va pouvoir aider à la transformation du système éducatif congolais.

Il aussi ajouté que, le pacte documentaire est d’un document qui a été élaboré dans un processus participatif et inclusif à travers lequel une réforme a été identifiée, choisie et dont le choix a été validé sur le plan technique par l’ensemble des partenaires.

« L’idée au départ c’est que beaucoup de moyens ont été mobilisés jusqu’à lors mais de manière un peu éparpillée et donc désormais toutes les interventions, les ressources qui viennent du Gouvernement ou des partenaires vont être orientées vers une réforme qui a été jugée par tous comme ayant une charge suffisante pour pouvoir transformer notre système éducatif et là il s’agit bien de l’enseignant et de la qualité des enseignements. Ce sont là les domaines prioritaires qui ont été choisis pour que nous puissions ensemble transformer notre système éducatif en RDC« , a- expliqué le représentant du SPACE, Valère Munsya.

Et d’ajouter, que cette validation n’est qu’une étape technique, la prochaine étape va consister dans la validation au niveau politique de ce pacte de partenariat.

Présente à la cérémonie, la représentante  du secrétaire général a.i de l’EPST, Inzun, s’est dite confiante pour la validation du  document auquel tous ont participé de manière participative et inclusive. D’après elle la validation s’avère importante pour notre société congolaise.

Signalons que, la réforme principale du Space  vise à doter le système éducatif congolais d’enseignants compétents, motivés et disponibles, d’enseignants acteur de la transformation du système éducatif, d’enseignants pleinement engagés dans la culture de la qualité pour la réussite scolaire de tous les élèves filles et garçons, ruraux et urbains, riches et pauvres quelles que soient la province où ils vivent et leurs  vulnérabilités.         Tricya MUSANSI

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter