Rémy Musungayi, victime de l’intolérance de certains députés !

Parmi les victimes d’actes de violences ayant émaillé le Congrès du vendredi 2 mai, Rémy Musungayi Bamapale. Le directeur de cabinet du Président du Sénat a été agressé dans les travées  de l’Hémicycle et les couloirs de du Palais du peuple. 

L’état de santé  de ce proche collaborateur du speaker de la chambre haute du Parlement a été jugé assez grave pour nécessiter des examens dans un centre médical de la santé de la place.  Le tort du Pr Musungayi est d’être le chef de cabinet du Président du Sénat. Complot ? C’est ici le lieu de déplorer le spectacle fort peu honorant que les parlementaires ont  » produit  » le jour de la tenue du Congrès. Rien ne pouvait justifier ces voies de fait. C’est à croire que certains élus avaient été programmés pour semer la pagaille. Ces scènes de «  chasse à l’homme  » contrastaient avec la gravité de l’actualité faite de l’agression rwandaise dans le Nord-Kivu. Au lieu de prendre de la hauteur, certains députés sont descendus plus bas que terre.               FDA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter