L’Iccn et le WWF présentent un atlas actualisé du réseau des aires protégées

L’Institut congolais de la conservation de la nature (ICCN) a présenté, hier lundi 9 mai le rapport final du Programme d’Appui au Réseau des Aires protégés (PARAP).  L’évènement s’est déroulé en présence des représentants du Fonds mondial pour la nature (WWF),

Ce projet avait pour objectif final de produire un plan stratégique synthétisant les analyses et recommandations pour le réseau national des aires protégées de la RDC. Ce qui va constituer un véritable outil d’aide à la prise des décisions concernant le processus d’aménagement du territoire en cours de développement.

« Ce travail est une opportunité qui nous est offerte. Un travail effectué depuis des années et dont nous devons nous approprié. Car, les informations contenues dans ce rapport vont nous servir de guide pour les années prochaines dans notre mission de conservation de la nature. Cette rencontre est une occasion de mettre en place des stratégies futures pour renforcer l’horizon des aires protégées dans notre pays » a déclaré le DG de l’ICCN, Olivier Mushiete.

Pour le Directeur national WWF-RDC, Martin Kabaluapa, la production de ce rapport est un outil de travail indispensable pour l’ICCN. « Ce document est un état des lieux des aires protégés de pratiquement toute la République. Il est un outil de travail non seulement  pour l’ICCN, mais aussi pour tous les partenaires engagés dans la protection de la nature en RDC. Ce rapport donne aussi les perspectives de l’état des lieux de ces aires au Congo » a renseigné le Directeur.

Les réalisations clefs du programme

Martin Kabaluapa a, par ailleurs, souligné que le rapport, présenté à ce jour est un travail de longue haleine, qu’il n’était pas complétement achevé. « C’est un travail en continu et doit être mis à jour régulièrement d’autant plus que les renseignements capturés  sont importants pour le travail de conservation« , a-t-il affirmé.

De son côté, le coordonnateur des Aires protégées, WWF-RDC, Ménard Mbende, a présenté de manière succincte les résultats clefs du projet PARAP. Il a entre autres parlé de la carte actualisée du réseau des aires protégées, des protocoles de collecte des données, l’archivage des textes de classement aires protégées, du renforcement des capacités des agents de l’Iccn sur la collecte des données.

Les participants à cet atelier ont chacun reçu une copie dudit Atlas PARAP, pour une utilisation à bon escient. Débuté en 2011, le PARAP, a reçu l’appui initial d’un financement du BMU. Il a été mis en œuvre conjointement par l’Iccn et le WWF. Ce programme participe à la déclinaison nationale du Programme de travail sur les aires protégées et contribue à l’atteinte de l’objectif 11 d’Aichi du Plan stratégique pour la biodiversité 2011-2020. Fyfy Solange TANGAMU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort