Le Maroc, antidote africain au terrorisme

Une première en Afrique. La Coalition mondiale contre Daech tient ce mercredi sa réunion en terre africaine. Le pays hôte de cette grand- messe antiterroriste charrie quantité de symboles de cette Afrique qui entend devenir un acteur majeur de la salubrité géopolitique internationale.

Pays- carrefour du fait de la géographie, de l’histoire multi-séculaire, de la religion et de l’humanisme du Souverain ; le Maroc a vocation à rassembler et à rassurer. Tout l’opposé du terrorisme. De fait, sur le front de la lutte contre ce mal absolu, Rabat est en première ligne. Son expertise et son expérience en matière de renseignement civil comme militaire et de police sont précieuses pour l’ensemble du Continent. Pas seulement. Nombre de pays occidentaux avouent bénéficier de l’aide du Maroc dans la prévention d’actes de terrorisme sur le sol européen. 

Le rôle moteur de Sa Majesté le Roi

Outre l’aspect purement logistique, le Maroc dispose d’une réponse religieuse,  et culturelle au terrorisme.

S’il est un pays ultra majoritairement musulman, le Royaume promeut la coexistence pacifique entre les Trois religions du Livre (Islam, christianisme et judaïsme). Dans les grandes villes marocaines, mosquées, églises et synagogues font bon ménage. En mars 2019, le Pape François a pu constater de visu la vitalité de l’Eglise catholique. Idem pour les Eglises évangéliques qui organisent librement leur culte. Quant à la communauté juive, elle est l’une des plus anciennes en Afrique du Nord. Depuis longtemps, la Cour royale compte des conseillers issus de cette communauté. 

La force du Maroc réside ensuite dans cet Islam sunnite de rite malékite connu et reconnu pour son juste milieu, sa modération et sa tolérance. C’est cet Islam originel que le Royaume partage avec de plus en plus de pays africains via la formation des imams. Des pays européens n’hésitent plus à recourir à l’école marocaine pour l’imamat.

Au-dessus de toute cette architecture qui fait du Maroc le rempart à l’extrémisme et à son succédané le terrorisme, il y a le Souverain, Commandeur des Croyants. Le Roi Mohammed VI s’investit autant pour l’éveil et l’essor économique du Continent que pour sa stabilité sur fond de paix. Lui qui n’a de cesse de décliner dans les faits son «l’Afrique doit faire confiance à l’Afrique». D’où son implication personnelle dans la diffusion d’un Islam du juste milieu. 

Sans présager de l’issue des assises de Marrakech, une chose demeure sûre : la voix et les actions anti Daech qui sortiront du Maroc seront frappées du sceau de la légitimité.  José NAWEJ depuis Marrakech

Communiqué

Réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech Le 11 mai 2022

Le 11 mai 2022, le Maroc abrite la Réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech, à l’invitation conjointe du ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, M. Nasser Bourita, et du Secrétaire d’État américain, M. Antony Blinken.

La réunion de Marrakech constitue une autre étape dans la poursuite de l’engagement et de la coordination internationale dans la lutte contre Daech, avec un accent particulier sur le Continent Africain ainsi que sur l’évolution de la menace terroriste au Moyen Orient et dans d’autres régions.

Lors de cette réunion, les ministres de la Coalition passeront en revue les actions entreprises en termes d’efforts de stabilisation dans les zones précédemment impactées par Daech, dans le domaine de la communication stratégique contre la propagande de radicalisation de ce groupe terroriste et de ses affiliés, et la lutte contre les combattants terroristes étrangers.

Il y a juste quelques mois, la Coalition a annoncé la création de l’Africa Focus Group. Cette étape importante devrait être suivie, lors de la réunion de Marrakech, d’orientations additionnelles et de réponses concrètes pour faire face à la montée du terrorisme en Afrique.

En tant que pays hôte de cette réunion, et en tant que co-président du « Africa Focus Group » relevant de la Coalition, cette rencontre confirme le rôle de premier plan du Maroc au niveau régional et international dans la lutte contre le terrorisme et le soutient à la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique.

C’est également un fort témoignage de la Coalition pour le Maroc, en tant que partenaire crédible et pourvoyeur de la paix et la sécurité régionale, qui a notamment co-présidé le Forum Global de Lutte contre le Terrorisme pour trois mandats consécutifs, qui abrite le Bureau des Nations Unies pour la Lutte contre le terrorisme et la Formation en Afrique et qui a été le pays du Continent à avoir organisé, en juin 2018, la réunion des Directeurs Politiques de la Coalition mondiale contre Daech consacrée à la menace terroriste en Afrique.  

Il illustre une nouvelle fois la confiance et l’estime dont jouit l’approche singulière développée par le Maroc, sous la Conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans la lutte contre le terrorisme, mais également pour la défense des intérêts du continent africain au sein des plateformes multilatérales.

La Coalition mondiale contre Daech a été créée en septembre 2014, afin de lutter contre le groupe terroriste de Daech selon une approche multidisciplinaire, inclusive et holistique entre des pays et des institutions régionales qui veulent endiguer les aspirations expansionnistes du groupe terroriste et démanteler ses réseaux. La Coalition est composée de 84 Etats et Organisations internationales partenaires appartenant à différentes régions du monde.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort