La Communauté d’Afrique de l’Est appelle à une coopération plus étroite avec la Chine

ARUSHA, 24 mai (Xinhua) — La Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) accueille les investisseurs chinois pour mettre en œuvre divers projets dans la région qui compte environ 300 millions d’habitants, a déclaré Peter Mathuki, secrétaire général de la CAE, dans un récent entretien accordé à Xinhua.

« Nous accueillons les investisseurs chinois pour qu’ils viennent travailler avec nous en Afrique de l’Est afin que nous puissions maintenant développer cette partie de l’Afrique pour le bien et la prospérité de la population, mais aussi pour la prospérité de la Chine« , a affirmé M. Mathuki, ajoutant que la Chine et l’Afrique de l’Est ont beaucoup à faire ensemble pour que leurs économies prospèrent grâce à cette coopération.

La Chine est l’un des pays les plus progressistes qui ont essayé de s’associer aux pays d’Afrique de l’Est dans tant de secteurs, et soutient largement des programmes d’infrastructure dans les pays de la région par des subventions, des mécanismes de financement ou une assistance technique, a-t-il noté.

« L’Initiative ‘la Ceinture et la Route’ vise à faire en sorte qu’à mesure que vous développez les infrastructures, vous augmentez également le commerce et sécurisez les routes commerciales d’une manière plus avancée, et rendez les pays très interdépendants« , a estimé M. Mathuki, ajoutant que l’initiative chinoise ne se contente pas seulement d’améliorer les infrastructures en Afrique de l’Est, mais augmente également le volume des échanges.

M. Mathuki s’est par ailleurs engagé à soutenir pleinement l’Initiative de développement mondial (IDM) proposée par la Chine lors de l’Assemblée générale des Nations Unies l’année dernière, affirmant qu’elle favorisera les partenariats économiques mondiaux.

« Cette proposition est très importante car elle porte sur la réduction de la pauvreté, la sécurité alimentaire et la réponse à la COVID-19, des questions qui touchent le cœur des populations d’Afrique de l’Est« , a-t-il confié à Xinhua.

« Nous sommes prêts à travailler avec la Chine et nous encourageons davantage de pays et de partenaires internationaux à en profiter en rejoignant cette Initiative de développement mondial« , a poursuivi M. Mathuki.

Concernant la décision prise par le gouvernement chinois de mettre en place un envoyé spécial pour les affaires de la Corne de l’Afrique, le secrétaire général de la CAE a dit : « Nous saluons cette proposition, car là où règne la paix, il y a une promesse de développement« , ajoutant qu’une fois la Corne de l’Afrique pacifiée, elle pourrait devenir un centre économique pour le continent.

M. Mathuki a également exhorté les Communautés économiques régionales (CER) d’Afrique à se préparer à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), qui créera un marché de 1,3 milliard de personnes et un PIB combiné d’environ 3.400 milliards de dollars, et à en tirer parti.

« En termes d’économies, l’Afrique de l’Est est très forte et la CAE va jouer un rôle très important dans le renforcement de la ZLECA« , a-t-il souligné.

Selon M. Mathuki, les pays d’Afrique de l’Est devraient aborder la ZLECA comme une équipe, en appelant les investisseurs chinois à investir en Afrique et à s’emparer de l’énorme marché qu’elle représente.

La CAE regroupe le Burundi, la République démocratique du Congo, le Kenya, le Rwanda, le Soudan du Sud, la Tanzanie et l’Ouganda.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort