Denise Nyakeru et Sama Lukonde évaluent la mise en œuvre des différents plaidoyers

Denise Nyakeru Tshisekedi  et  le Premier Ministre Sama Lukonde ont échangé,  lundi 16 mai, sur l’amélioration de la condition de la femme congolaise. Cette séance de travail procède de la volonté de l’Epouse du Chef de l’Etat de faire le suivi de différents plaidoyers qu’elle mène dans le cadre des axes d’intervention de sa vision. 

Dans son adresse, Denise Nyakeru  a remercié le Chef du Gouvernement pour la prise en compte de son plaidoyer sur l’accès des femmes à des postes de responsabilité dans différentes institutions du pays.  Plaidoyer qui porte aujourd’hui des  fruits, du fait  que l’on compte 27% des femmes au Gouvernement Sama Lukonde.

 « C’est un grand pas vers la valorisation de la femme congolaise », a mentionné Denise Nyakeru. Toutefois, il y a  encore du chemin. Je peux vous garantir de mon soutient dans ce combat noble »

La Première Dame et le Premier Ministre, en présence des ministres de la santé, de la Recherche scientifique, du Genre,  famille et enfant, la Vice-ministre de l’EPST ont ensuite dressé un état de lieu global des avancées de différents plaidoyers dont l’Epouse du Chef de l’Etat avait sollicité du Premier Ministre un certain nombre des mesures. 

Il s’agit, entre autres, du plaidoyer pour la lutte contre la drépanocytose en RDC. A cet effet, Denise Nyakeru a sollicité le financement, par le gouvernement, du projet de sensibilisation à la drépanocytose dans le programme scolaire  concocté par la Fondation qu’elle dirige.

La première dame a aussi sollicité l’implication du gouvernement pour l’organisation des états généraux sur la drépanocytose, la subvention en urgence des produits liés à la prise en charge des drépanocytaires et l’accompagnement du Gouvernement pour la construction du Centre de Coordination (hôpital) et de recherche pour la lutte contre la drépanocytose, sachant que la Fondation a financé les études techniques et mis un site à la disposition du projet.

 Aussi, le plaidoyer sur l’amélioration des conditions de la femme et de la jeune fille pour lequel elle a sollicité le soutien à la réhabilitation du Centre féminin Marie Antoinette (CFMA), l’implantation par le gouvernement d’au moins « une maison de la femme » dans chaque province du pays, l’accompagnement du programme «EXCELLENTIA» et le déploiement des troupes féminines dans les zones de conflit, afin de lutter contre les violences sexuelles auxquelles les femmes font face. 

Les différents problèmes des populations   de provinces visitées par la Première Dame ont également fait partie de ces échanges. Il s’agit des provinces de Kinshasa, du Kongo- Central, du Kasaï-Central, du Kasaï-Oriental, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, de la Tshopo, du Bas-Uélé, du Haut-Uélé, de l’Ituri, du Kwango et du Kwilu.

Impressionné,  le numéro 1 du gouvernement a remercié gracieusement la Première Dame pour son activisme.

 Denis Nyakeru  n’en est pas à sa première collaboration avec un chef du Gouvernement.  Cette réunion fait suite aux différentes rencontres qu’elle avait eues  avec le Premier Ministre Ilunga  Ilunkamba  en 2020.

En 2022, la First lady a de nouveau présenté le plaidoyer au Premier Ministre Sama  Lukonde. Un point focal avait été mis en place pour suivre l’évolution de différents plaidoyers. Mathy MUSAU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort