Daniel Mpono : « Nous sommes tous danseurs. Respecter les danseurs, c’est se respecter soi-même »

Professeur et directeur général de l’Institut national des arts (INA),    Daniel Mpono, a lancé l’ouverture de la 2ème édition du festival « Naza Danseur »,  mardi 03 mai. Le lancement de ce festival s’est déroulé alors d’une conférence de presse, tenue dans la salle de spectacles à l’INA, dans la commune de la Gombe.

Dans son adresse, Daniel Mpono a appelé l’assistance au respect de ce métier et des artistes danseurs.  « La danse est notre respiration et  une profession noble comme toute autre. « Nous sommes tous danseurs. Respecter les danseurs, c’est se respecter soi-même. La danse, c’est la vie. Nous dansons chaque jour de notre vie »,  a t-il indiqué.

       Cette deuxième édition a mis l’accent sur « la reconnaissance du danseur et de son métier  en dépit du manque de considération« , a reconnu Stella Mobembo, assistante et administratrice dudit projet.

UN MOMENT ET UN CADRE MAGIQUE

       Ce festival se veut un cadre magique où les génies de la danse animent l’âme du danseur, estime Stella Mobembo. Le projet Naza Danseur cherche également à créer un cadre qui favorise l’établissement de la personnalité humaine du danseur dont le métier mérite une place de choix dans la société.

« Cette 2ème édition a pour objectif d’interagir entre danse et danseur, danseurs et instructions, danseur et métier, danseurs et spectateurs« , a-t-elle ajouté..

       Quant aux qualifications gratuites à l’égard de ce métier, la danse n’est pas du importe quoi. Elle est plutôt une science.

Selon Fabrice Mukala, un danseur est à la fois un mathématicien, un physicien, une élite qui comprend les choses différemment en vue de bien les faire. La danse est donc une profession noble comme toute autre. C’est juste question d’organisation afin de gagner la vie, a t-il ajouté.

       Pour rappel, la première édition de ce festival a connu deux volets: le côté scientifique avec comme thème « le métier de l’artiste; et le volet artistique ». Ces productions s’étaient déroulées à l’INA avec la participation de 18 compagnies de danse, a souligné Dolsef Ngombo, l’initiateur du projet « Naza Danseur ».

       Les spectacles de danses proprement dites ont démarré mardi 03 mai et se poursuivront jusqu’au 06 mai à l’Ina et au centre culturel congolais Zoo à Kinshasa. Plusieurs styles de danse de différentes compagnies seront au rendez-vous.  Abondance MASAKA/Stagiaire

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort