Unafec: la succession de Gabriel Kyungu à la base des troubles à Lubumbashi

* En colère, des jeunes du parti ont brûlé l’effigie du chef de l’Etat.

Le chef-lieu de la province du Haut-Katanga est en ébullition depuis hier mardi 5 avril. En colère, des jeunes du parti Union nationale des fédéralistes du Congo (Unafec) sont descendus  dans la rue pour manifester leur mécontentement au sujet de la succession de Gabriel Kyungu Wa Kumwanza.

Plusieurs  jeunes du parti de feu Gabriel Kyungu wa Kumwanza visiblement en colère sont descendus  dans les rues de la ville de Lubumbashi, principalement dans la commune de la Kenya considérée comme l’épicentre de cette formation politique. Ils ont brûlé des pneus à plusieurs endroits, obligeant les marchands à fermer leurs activités, paralysant ainsi toutes les activités de la ville cuprifère.

Dans la foulée, les manifestants ont brûlé l’effigie du chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi dans la commune de la Kenya. Ainsi, pour éviter d’être victimes d’actes de vandalisme en pareille circonstance, certains commerçants ont pris la précaution de fermer leurs magasins.

«Nous avons arrêté toutes nos activités pour éviter d’éventuels pillages. Ils brûlent des pneus et chassent tout le monde», a expliqué un marchand trouvé au niveau du marché Njanja situé à cheval entre la commune de la Kenya et celle de Kamalondo, rapporte Actualité.cd.

BATAILLE DE SUCCESSION

Une bataille de succession s’est déclenchée à la tête du parti depuis le décès d’Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza. Désigné comme président intérimaire du parti, Jean Lungange Umba a été récusé par le secrétariat général à l’Intérieur qui a été saisi par Lama Mukalay, secrétaire général de l’Unafec, explique la même source.

En lieu et place de l’actuel intérimaire, le ministère de l’Intérieur a reconnu Bertin Kanunu comme nouveau président de l’Unafec, puisque, selon plusieurs cadres du parti, il était premier vice-président de Kyungu. Il est désigné pour assurer l’intérim jusqu’à la tenue de la Convention qui devrait doter le parti de nouveaux responsables.

C’est dans ces conditions que les jeunes en colère n’ont pas accepté cette décision et ont choisi de manifester leur  mécontentement dans les rues. La source précise que des éléments de la Police nationale congolaise (PNC) ainsi que des militaires (FARDC) ont été déployés dans la ville de Lubumbashi pour rétablir de l’ordre.

CONSIDERATIONS INTERCOMMUNAUTAIRES

Les esprits avisés craignent que  les revendications de la jeunesse de l’Unafec en rajoutent aux tensions intercommunautaires qui empoisonnent en ce moment l’espace « Grand Katanga ». En particulier, Lubumbashi venait d’être le théâtre d’affrontements entre les motocyclistes et la PNC locale. Les « Manseba » (version lushoise de wewa) ont violemment manifesté contre l’interdiction qui leur est faite de circuler au centre-ville.

Certes, sur le plan des textes, la décision du ministre de l’Intérieur nommant Bertin Kanunu comme nouveau président de l’Unafec semble inattaquable. Néanmoins, l’esprit avisé doit se demander si elle a rencontré les aspirations de la base. En termes plus clairs, la base de l’Union nationale des fédéralistes du Congo se reconnaît-elle dans le nouveau patron de la formation politique chère à feu ‘’Baba wa Katanga’’ nommé par Kinshasa ? La réponse n’est certainement pas positive. C’est l’explication de tout ce qui se passe actuellement à Lubumbashi.

Pendant ce temps, la situation demeure tendue. Principalement dans la commune de la Kenya où les activités économiques sont également paralysées.

On rappelle que Gabriel Kyungu wa Kumwanza est décédé le 21 août 2021 en Luanda en Angola à l’âge de 82 ans. Président fondateur de l’Unafec, celui qui était affectueusement surnommé ‘’Baba wa Katanga’’ fut  l’une des grandes figures de la scène politique de la République démocratique du Congo durant des décennies. Kléber KUNGU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort