Les fédérations de « Nouvel Élan » de l’Est de la RDC appellent à la rupture des relations diplomatiques avec le Rwanda

Les fédérations du parti politique « Nouvel Élan » de la partie Est de la RDC appellent à la rupture des relations diplomatiques avec le Rwanda. Cet appel a été lancé dans un communiqué conjoint signé le weekend dernier par ces fédérations en réaction aux allégations des FARDC faisant état du soutien du pays de Paul Kagame aux récentes attaques du M23 à Tchanzu et à Runyonyi, à Rutshuru, dans la province du Nord Kivu.

Ces représentations du parti politique d’Adolphe Muzito dans la partie Est de la RDC se disent surprises de la timide réaction du régime du président Félix-Antoine Tshisekedi face à ces attaques et condamnent avec fermeté cette attitude.

Dépité, Nouvel Élan/ Est de la RDC appelle à la mobilisation du peuple congolais de manière générale, à se constituer en force d’autodéfense populaire contre les agresseurs et leurs groupes armés respectifs, conformément aux articles 64 et 163 de la Constitution de la RDC.

Pour les fédérations de Nouvel Élan de l’Est de la RDC, il est établi qu’il a été constaté la présence des forces étrangères sur le territoire congolais. Pour elles, toutes les conditions étaient réunies pour une nouvelle confrontation militaire entre les deux forces d’occupation qui se sont déjà livrées la guerre en juin 2000 à Kisangani, causant d’énormes pertes en vies humaines.

Les fédérations de Nouvel Élan de la partie Est de la RDC ont saisi cette occasion pour dénoncer la fameuse mutualisation des forces avec l’armée rwandaise. Pour elles, cette mutualisation cache l’occupation et l’incapacité du régime actuel en RDC à répondre de manière efficace aux questions de défense et sécurité.

« Ces forces armées étrangères, génitrices des différents groupes armés violent, tuent et pillent les richesses de notre pays. Nouvel Elan dénonce la fameuse mutualisation des forces avec l’armée Rwandaise car elle cache l’occupation, l’incapacité du régime Tshisekedi à donner les réponses durables aux questions de défense et de sécurité« , martèle le communiqué.

Pour Nouvel Élan/ Est de la RDC, il est inexplicable que le Rwanda devienne aujourd’hui producteur des minerais sans avoir des mines sous son sol, à moins qu’il ait l’implication interne, côté congolais, avec la complicité certainement des autorités du pays à tous les niveaux.

Le parti politique de l’un des ténors de Lamuka pense par ailleurs que cette position qu’occupe actuellement le Rwanda est renforcée « après la signature des accords d’exploitation minière illégale en RDC avec la complicité de Félix Tshisekedi en date de 26 Juin 2021« .

Nouvel Élan insiste en outre sur la nécessité à prendre en considération des allégations des FARDC faisant état du soutien du Rwanda dans la récente incursion des rebelles Rwandais sur le sol congolais, en violation des traités internationaux.

Il soutient que cette incursion des rebelles du M23 dans la province du Nord-Kivu est la preuve de l’échec de l’état de siège décrété par le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi dans cette province. Elle est aussi la preuve de l’incapacité du président Felix Tshisekedi à doter le pays d’une armée forte capable de défendre l’intégrité territoriale et de sécuriser les populations et leurs biens.

Pour nombre d’analystes, ce communiqué des fédérations de Nouvel Élan de l’Est de la RDC est pertinent au regard du cycle des tueries que connaît actuellement la patrie Est de la RDC. Ils pensent qu’il est actuellement temps pour la RDC de parler le langage diplomatique que veut entendre le pays de Paul Kagame.

Dans son communiqué du 28 mars 2022, les FARDC ont fait état du soutien du Rwanda dans les attaques menées à Tchanzu et Runyonyi, à Rutshuru, au Nord-Kivu, par les rebelles du M23. Selon ce communiqué, les forces régulières congolaises ont arrêté durant cette attaque deux militaires des forces de défense Rwandaises. Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort