Les développements positifs de la question du Sahara Marocain au menu de la journée nationale de la diplomatie marocaine

Rabat – Les développements positifs du processus de règlement du conflit artificiel autour de la question du Sahara marocain ont été au centre de la rencontre célébrant le 66ème anniversaire de la journée nationale de la diplomatie marocaine, tenue mardi à Rabat, en présence du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita et d’un parterre de chercheurs, académiciens et diplomates.

Organisée à l’initiative du Club Diplomatique Marocain en partenariat avec le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, cette rencontre a été l’occasion de mettre en avant les avancées notoires de la diplomatie marocaine, depuis l’indépendance jusqu’à nos jours.

A cette occasion, le professeur des relations internationales à l’Université Cadi Ayyad de Marrakech et président du centre marocain de la diplomatie parallèle et du dialogue des civilisations, Abdelfattah El Belamachi, a relevé que cette rencontre est l’occasion de mettre en avant les percées notoires de la diplomatie marocaine, notamment dans le dossier du Sahara marocain, comme en atteste l’ouverture de consulats de plusieurs pays dans les provinces sud du Royaume.

Abordant la mise en place du Nouveau Modèle de Développement pour les provinces du Sud du Royaume (NMDPS), qui s’inscrit en droite ligne avec la Constitution de juillet 2011, M. El Belamachi a soutenu que cette stratégie est de nature à favoriser la réussite du Plan d’autonomie des provinces concernées, ajoutant que ce plan s’est fixé, comme clé de voûte, le respect et la promotion des droits humains.

Le Royaume a tranché en ce qui concerne les réformes politiques et démocratiques, a-t-il assuré, se félicitant des avancées réalisées en matière de protection des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, représentées notamment par la mise en place de Commissions régionales du Conseil national des droits de l’Homme à Laâyoune et Dakhla.

Le Conseil de sécurité de l’ONU se félicite des mesures et initiatives prises par le Maroc et du rôle joué par les commissions du Conseil national des droits de l’Homme à Dakhla et à Laâyoune, a-t-il ajouté.

De son côté, le 1er vice-président du Club Diplomatique Marocain, l’ambassadeur Rachid Lahlou, a mis en relief les efforts inlassables que ne cesse de déployer SM le Roi Mohammed VI pour la défense de l’intégrité territoriale du Royaume, saluant la pertinence du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger dans la mise en oeuvre de la politique étrangère du Royaume, conformément à la vision éclairée du Souverain.

M. Lahlou a mis en évidence la bonne contribution de la diplomatie parallèle dans la défense des causes nationales qui peut être menée par les universitaires, les ONGs, les think tanks, les parlementaires et les médias.  MAP

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort