Lamuka impute au régime Tshisekedi l’obstruction à ses meetings

Les ténors de Lamuka tapent du poing sur la table.  Dans un communiqué diffusé le 14 avril dernier, ils fustigent les actes de sabotage perpétrés, selon eux, par le régime Tshisekedi pour obstruer et restreindre les meetings de Martin Fayulu, en périple dans la province de l’Equateur.  

Porte-parole et chargé des Relations extérieures de cette plateforme politique, Albert Mukulubund regrette que, plus de 72 heures après sa plainte, le régime Fatshi soit resté sans réaction.

Ainsi, Lamuka revient-il à la charge en fustigeant « les destructions méchantes des ponts et l’interdiction de vente du carburant, commanditées par M. Tshisekedi ».

Le signataire de la missive pointe du doigt le Gouverneur  de cette province, Dieudonné Bobo Boloko Bolumbu qu’il accuse  »d’avoir organisé ces forfaits pour empêcher le Président élu, Martin Fayulu, de tenir son meeting à Bikoro, dans la province de l’Equateur ».

Braver la peur

Prenant l’opinion nationale et internationale à témoin, « LAMUKA condamne avec fermeté ces pratiques dignes d’un régime dictatorial et se félicite de la bravoure de la population de Bikoro de braver la peur, défiant ainsi, un régime corrompu et aux abois, dont sa fin est annoncée en 2023 ».

Au regard de cette correspondance,  « LAMUKA se réserve le droit de saisir les instances judiciaires afin que celles-ci se prononcent sur les actes posés par Monsieur Dieudonné Bobo Boloko Bolumbu ».       YKM

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort