» L’adhésion de la RDC à la CAE est une perte de temps « , dixit le Pr Fweley Diangitukwa

* Plutôt que de multiplier des signatures de traités, il faut évaluer l’apport des adhésions précédentes, conseille-t-il

La signature par le président  Félix Tshisekedi, de l’adhésion de la République démocratique du Congo à la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) n’arrête pas de susciter moult réactions de la part de plusieurs personnalités. La dernière en date est celle du Pr Fweley Diangitukwa, écrivain et directeur du Centre Congo Libre démocratique (CLD) qui qualifie cette adhésion de perte de temps, soutenant que le pays ne gagnera pas grand-chose.

  » Stratégiquement, nos avantages immédiats résident dans la fermeture des frontières dans l’Est de la République pour couper les entreprises transnationales installées au Rwanda qui profitent des ressources naturelles du Congo-Kinshasa  et les contraindre ainsi à quitter définitivement le Rwanda pour venir s’installer en RDC afin de transformer localement nos ressources naturelles en produits finis« , ponctue le numéro 1 du CLD.

Selon lui, cette démarche permettra de créer des emplois en RDC en faveur de sa population. Ainsi Fweley Diangitukwa lance-t-il cet appel aux intellectuels congolais de s’engager dans l’amélioration du vécu de la population.  »  J’invite les intellectuels et les décideurs politiques à s’investir dans le mieux-être des Congolais plutôt que de se perdre dans ce genre d’initiative non directement profitable au peuple congolais « .

       Le prof Fweley ne trouve pas la nécessité pour son pays de multiplier des adhésions à des organisations sous-régionales.  »  Notre pays est déjà membre de  quatre intégrations sous-régionales dans lesquelles nous avons souvent eu des arriérés et ne jouons pas un rôle de premier plan. Pourquoi faut-il ajouter une nouvelle adhésion alors que notre pays n’a pas les moyens de répondre aux attentes du peuple. Il est plutôt question de faire une évaluation de notre adhésion à la CEAC et à la SADC (pour ne citer que ces deux) où nous sommes déjà membres« , s’interroge-t-il.

       Et d’ajouter :  » Si l’adhésion a été voulue par le chef de l’Etat et par le gouvernement dans le but de pacifier l’Est de notre pays, alors c’est une erreur car nous sommes dans un rapport de force désavantageux face à deux pays membres de la CAE, à savoir : le Rwanda et l’Ouganda qui sont des ennemis du Congo parce qu’ils ont tué des Congolais sur le sol congolais (Kisangani) qui pillent régulièrement les ressources de notre pays dans la partie Est et qui torpillent la paix en RDC « .

Pour Fweley Diangitukwa, l’adhésion de la RDC à la CAE ouvre la voie au pillage de ses richesses naturelles.  » L’adhésion de notre pays à la CAE renforcera le pillage car la RDC ne pourra plus accuser ces deux pays à une instance internationale en cas de conflit, car tout devra se régler à l’intérieur de la CAE. Or, la RDC est en conflit avec le Rwanda et l’Ouganda depuis plusieurs années déjà ».

       Sur le plan économique, le Congo-Kinshasa ne va tirer aucun d’avantage en adhérant à cette organisation sous-régionale. Et pour cause.  »  Sur le plan économique, la RDC ne gaganera rien car les pays membres de la CAE n’ont pas les mêmes avantages que le Congo. Le Rwanda et l’Ouganda sont deux pays enclavés qui n’ont pas de ressources naturelles et à démographie faible par rapport à la RDC. Notre pays a une tradition de tourner son regard vers l’Ouest. De ce fait, nous devons organiser notre économie en évacuant nos produits via l’Océan Atlantique où il ya plus de sécurité. « 

       Au sujet de l’intégration régionale, Fweley Diangitukwa  a déjà écrit  » Géopolitique, intégration régionale et mondialisation « , éditions L’Harmatan ; 2005 et  »l’Afrique dans la dynamique de l’intégration régionale. A quand les Etats-Unis d’Afrique ? », éditions L’Harmattan, 2021. Kléber KUNGU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort