La DG Jeanne Blandine Kawanda reçoit le Trophée OCBG

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. Cette citation de Pierre Corneille peut s’appliquer sans conteste au Directeur général de la DGDA, Jeanne Blandine Kawanda Wolwom. Alors qu’elle vient d’accomplir à peine… 129 jours de gestion aux commandes de l’entreprise, la patronne de la DGDA reçoit, le vendredi 22 avril au siège de la régie financière, le prix d’honneur, d’excellence et de mérite civique auréolé du Trophée OCBG de l’Observatoire congolais pour la bonne gouvernance (OCBG) des mains de son président, Papy Serge Mackaya.

Pour le numéro 1 de l’OCBG, huit critères ont motivé sa structure à primer Jeanne Blandine Kawanda Wolwom. A savoir :  la probité morale irréprochable, la bonne gouvernance, le leadership fort,  l’esprit managérial, l’esprit d’écoute, le sens de responsabilité,  l’intérêt général ainsi que la passion de servir la République. Pas seulement.

Le président de l’OCBG a, dans son discours, énuméré les réalisations à l’actif de la Directrice générale de cette régie financière depuis qu’elle en a pris les commandes le 14 décembre 2021. Parmi les plus significatives, la signature des contrats de performance avec les directeurs provinciaux, la valorisation des cadres et agents de la régie, la lutte contre la fraude douanière et la criminalité transfrontalière. S’ajoutent à cela, la facilitation des échanges, la sécurisation des frontières ainsi que le renforcement du partenariat public-privé, la pérennisation des réformes en cours, l’ouverture de nouveaux chantiers, la modernisation de l’administration douanière congolaise, le paiement des allocations de fin de carrière aux 58 cadres et agents de la DGDA pour un montant de plus de 6 010 614 013,71 CDF, le paiement des allocations aux 58 cadres et agents retraités en 2022 pour un montant de plus de 2 138 173 de dollars américains et aux 54 ayant-droits des cadres et agents décédés pour un montant de 1 548 323, 25 dollars américains par la caisse d’épargne salariale de la DGDA, ainsi que la mise en service de deux nouvelles machines de marque Heidelberg…

       Quant à la mobilisation des recettes, celles réalisées au premier trimestre 2022 donne un chiffre de 804 284 674 610,75 CDF, présentant une augmentation de 33,81% comparé à celui de la même période de 2021, soit 601 062 133 701,10 CDF.

SATISFACTION ET RECONNAISSANCE

       C’est avec satisfaction et reconnaissance que la primée a accepté cet honneur qui, selon elle, a pris en considération ses qualités personnelles, son expertise, ses compétences. Une gratification qui consacre, a-t-elle précisé, l’opinion que se sont faite de son humble personne des gens de bonne volonté qui suivent de près les efforts déployés depuis qu’elle a pris les commandes de la DGDA.

       Pour Jeanne Blandine Kawanda Wolwom, le prix qui lui a été décerné démontre à suffisance que les actes de gestion posés au quotidien, au motif de relever les défis qui lui incombent dans la chaîne d’exécution des objectifs du Gouvernement font l’objet de suivi régulier par des observateurs avertis.

ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL SCANNE ET EFFORTS VISIBLES

       Occasion pour elle de déclarer avoir fait de la bonne gestion de la chose publique une voie obligée qui puisse permettre à la DGDA de se montrer à la hauteur des enjeux hautement stratégiques, en termes de sécurisation des frontières du pays, de compétitivité économique ainsi que d’une gouvernance éthique au service de la paix, de l’éducation et de l’amélioration des conditions de vie des populations.

       La directrice générale de la DGDA  se réjouit d’avoir une quasi-totalité de l’environnement de travail scanné et des efforts visibles 129 jours après sa prise de fonction le 14 décembre 2021. Ce qui explique le prix de l’OCBG obtenu ce jour, tout en reconnaissant qu’il n’est pas le dernier du genre et qu’il est d’abord pour ses collaborateurs, directeurs centraux et provinciaux ainsi que cadres et agents de la DGDA dont la contribution a permis de l’obtenir..

        » J’invite chacun de nous à plus d’efforts afin d’atteindre l’objectif ultime que vous connaissez tous, celui de la collecte des recettes du Trésor afin de mériter davantage l’admiration de ceux qui nous observent de près ou de loin « , a déclaré Jeanne Blandine Kawanda.

       Toute confiante en l’avenir, elle reste persuadée que  tout Congolais, de la diaspora ou non, qui aime ce pays, peut le servir, à tous les niveaux de responsabilité, afin de rétablir la dignité et de contribuer au bien-être social commun. « L’environnement social étant suffisamment scanné, je suis confiante que nous sommes dans la bonne direction et que nous allons continuer à aller de l’avant « , a -t-elle conclu. Kléber KUNGU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort