Fatshi satisfait de l’engagement pris par les différents partenaires de la RDC

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi  Tshilombo, a présidé hier lundi 4 avril, la deuxième réunion du Comité de pilotage du Programme de Désarmement, Démobilisation, Relèvement Communautaire et Stabilisation (P-DDRCS) au cours de laquelle la stratégie nationale dudit programme a été validée,  six mois après le lancement officiel des activités sur l’ensemble du pays.  

Dans son adresse,  le Chef de l’Etat a loué la qualité du travail abattu par les experts du P-DDRCS, du Gouvernement en synergie avec les partenaires bilatéraux et multilatéraux ainsi que la société civile, pour concevoir ce document stratégique qu’il considère par ailleurs comme une feuille de route dont la mise en œuvre devra concourir à la pacification de l’Est du pays.

Cette stratégie nationale du P-DDRCS, reconnait Fatshi, ne peut se suffire à elle-même.

« Son effectivité dépendra de sa mise en œuvre par les différentes composantes impliquées et regroupées dans le Comité de pilotage« , a souligné  le Président de la République.

Ce dernier  précise que ce plan stratégique est appelé à des ajustements que requièrent les spécificités provinciales et locales à faire face durant sa phase d’opérationnalisation.

Le Président de la République a demandé aux membres du Comité de pilotage de valider la stratégie nationale qui découle d’un principe clé, à savoir :  » Avec la communauté, dans la communauté, pour la communauté et par la communauté « . Ce plan stratégique s’appuie sur une approche décentralisée, en tenant compte des spécificités locales dans la prise de décisions stratégiques et opérationnelles.

A la suite du Chef de l’Etat,  le Coordonnateur National du P-DDRCS, Tommy Tambwe Ushindi  Emmanuel, a présenté la synthèse de la Stratégie nationale. Celle-ci a porté sur le contexte et justification, les objectifs du P-DDRCS, les cibles, les causes des échecs des programmes antérieurs, les innovations, les principes directeurs, la théorie du changement ; le cadre institutionnel, le mode de gestion décentralisé des provinces et la mise en œuvre du programme en termes des piliers.

Il ne s’est pas arrêté là. Les thèmes transversaux, la modalité de gestion du programme, le suivi et évaluation, la gestion des plaintes ainsi que des risques ont également été explicités aux convives.

Après l’exposé du Coordonnateur national du P-DDRCS, les membres du Comité de pilotage ont validé, à l’unanimité, cette stratégie nationale. La Coordonnatrice nationale adjointe du P-DDRCS  en charge de l’administration des Finances, Patricia Tuluka Unde, a procédé à la lecture du procès-verbal de validation. Après quoi les diplomates et représentants des bailleurs de fonds se sont relayés à la tribune pour confirmer leurs engagements.

Le chef de l’exécutif provincial du Sud- Kivu, Théo Ngwabidje,  a, au nom des gouverneurs des provinces, salué l’adoption de la stratégie nationale du P-DDRCS, résultante de leçons tirées des échecs des programmes antérieurs. Il a félicité le Chef de l’Etat pour son investissement et sa détermination à stabiliser les institutions provinciales tout en indiquant que la nouvelle approche du Chef de l’Etat va marquer un tournant dans la pacification de l’Est du pays.

Les ambassadeurs de la Grande Bretagne, de la Chine, du Japon, ainsi que les représentants de l’Union européenne et du système des nations unies, les Directeurs de la Banque Mondiale, de la BAD, la représentante de l’Union Africaine en RDC, ont, pour leur part, salué le leadership du Chef de l’Etat congolais dans l’élaboration et l’adoption de ce document stratégique pour la paix et la croissance inclusive en RDC. Ils ont également réitéré leur appui à la politique du gouvernement en matière de stabilisation, de sécurité et de relance économique à l’Est du pays.

La cheffe de la Monusco a insisté sur le caractère volontaire des candidats au P-DDRCS.

« Les combattants capturés ne peuvent pas être bénéficiaires de ce programme « , a déclaré Bintou Keita,  demandant qu’un autre mécanisme de leur prise en charge soit pensé.

Clôturant les travaux, Fatshi a exprimé sa satisfaction pour l’engagement pris par les différents partenaires de la RDC dans la réussite de ce programme.

Créé par ordonnance, le 4 juillet 2021, le P-DDRCS a pour objectifs spécifiques de contribuer à la résolution des conflits et à la cohésion sociale dans les zones ciblées ; de contribuer à la restauration de l’autorité de l’Etat dans les zones affectées par les conflits et améliorer la sécurité et contribuer au renforcement de la gouvernance locale participative et assurer la réintégration durable des bénéficiaires du programme. Didier KEBONGO

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort