Fatshi attendu au Haut-Katanga pour sceller la cohabitation Kasaïens-Katangais !

Il est attendu dans les tout prochains jours au Haut-Katanga, Félix Tshisekedi, Président de la république. Objet de ce séjour de travail : éteindre le feu des tensions intercommunautaires

Pour les observateurs lucides, ce qui se passe au Haut-Katanga est très dangereux pour l’unité du pays, surtout que nombre de Katangais sont séduits par l’option séparatiste et le manifestent même. Mais ils ignorent qu’on n’est plus en 1960 avec l’Etat indépendant du Katanga qui n’avait duré que deux ans en dépit de la période de la guerre froide. Le contexte d’aujourd’hui ne s’y prête pas du tout.

Quant à la chasse contre les Kasaïens vivant au Katanga, elle rappelle les douloureux souvenirs des affrontements intercommunautaires l’épuration ethnique de 92-93 sous le gouverneur de province Gabriel Kyungu wa Kumwanza et le Président de la République du Zaïre Mobutu Sese Seko et qui avait mis hors du Katanga dans des conditions sauvages des millions de Kasaïens. Par la volonté du Pouvoir d’Etat. Nonni personne de sensé ne peuvent souhaiter la survenance de tels événements dans un Etat civilisé respectueux des droits. Sinon ça devient la jungle.

Raison de plus pour que le Président de la République, Félix Tshisekedi qui est un Kasaïen avec un Premier ministre katangais Sama Lukonde, doit descendre dans le Haut-Katanga pour aller éteindre ce brasier qui couve et mettre fin aux velléités séparatistes dans le chef de certains Katangais. Nul doute qu’après le passage du chef de l’Etat, on verra encore cohabiter pacifiquement les deux communautés. Pour y arriver, le Gouvernement a mis à la manœuvre cinq ministres entre autres Intérieur et Justice.        KANDOLO M. 

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort