500.000 personnes ont été évacuées de l’Ukraine vers la Russie

Les forces armées russes continuent de mener une opération militaire spéciale en Ukraine. Depuis le début de l’opération, 500 000 personnes, dont plus de 100 000 enfants, ont été évacués de l’Ukraine et des Républiques populaires de Donetsk et de Louhansk (RPD, RPL) vers la Russie. En effet, 9 500 centres d’hébergement provisoire ont été déployés sur le territoire russe.

La Russie organise également l’acheminement des secours humanitaires vers les républiques du Donbass et l’Ukraine. Depuis le 2 mars de cette année, plus de 5 000 tonnes d’aide humanitaire russe ont été livrées, dont des produits de première nécessité, des médicaments et des denrées alimentaires.

Suivi des activités criminelles des néo-nazis ukrainiens

L’épouvantable attitude des néo-nazis ukrainiens envers les civils se poursuit. Plusieurs personnes restent otages étant utilisées comme « boucliers humains ». Les nationalistes les empêchent de quitter les zones de combats. En menaçant de représailles les proches de résidents locaux par le biais d’Internet, les néo-nazis les poussent à organiser des manifestations antirusses dans les zones libérées par l’armée russe.

Les insoutenables vidéos des atrocités commises par les combattants ukrainiens ont fait le tour du monde. Désormais, ils ne se contentent plus de moqueries envers les prisonniers russes, mais démontrent leur nature bestiale en les torturant. Tous leurs crimes sont soigneusement répertoriés, les auteurs de ces actes seront traduits en justice.

Plusieurs corps de civils marqués par des traces de torture et sur lesquels des symboles néo-nazis ont étés gravés ont été découverts dans les sous-sols de bâtiments libérés à Marioupol par l’armée russe.

Dans le but de discréditer les actions des Forces armées russes en Ukraine, Kiev encourage les bataillons nationalistes à tourner de fausses vidéos sur les meurtres des civils et les pillages prétendument commis par l’armée russe.

Sur l’embrigadement de volontaires étrangers par les ambassades ukrainiennes

Les ambassades ukrainiennes à l’étranger continuent à recruter des bénévoles et des mercenaires. Les autorités des États où cet embrigadement a lieu ferment les yeux sur cette violation des normes internationales, notamment de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961, dont l’article 41 interdit d’utiliser les missions diplomatiques à des fins incompatibles avec leurs fonctions. Nous comptons sur une réaction publique appropriée de la part des autorités de ces pays à l’égard des activités des ambassades ukrainiennes.

Depuis le début des hostilités, le nombre total de mercenaires et de terroristes étrangers arrivés en Ukraine est estimé à 6 500 personnes en provenance de 62 pays. Les troupes russes continuent à les traquer et les éliminer de manière ciblée. Selon le ministère russe de la Défense, au cours des deux dernières semaines, environ 600 d’entre eux ont été éliminés dans le cadre de l’opération spéciale en Ukraine et plus de 500 ont quitté le pays.

Nous espérons que les pays occidentaux sont bien lucides quant au fait qu’une fois leur infâme aventure en Ukraine terminée, tous les radicaux étrangers et ukrainiens ayant survécu aux combats se disperseront aux quatre coins du monde, y compris en Europe, se faisant passer pour des réfugiés. Infectés par l’idéologie nazie et ayant acquis une expérience du combat et des compétences en matière d’armes qui leur ont été généreusement fournies par les gouvernements occidentaux, ces combattants constitueront une menace sérieuse pour les civils d’autres pays. Ambassade de la Fédération de la Russie en France

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort