Les Léopards condamnés à marquer pour aller au Qatar

Les Léopards de la RDC sont obligés de marquer face aux Lions de l’Atlas du Maroc, ce mardi 29 mars au stade Mohammed V de Casablanca. La ligne offensive est obligée de carburer car la qualification pour la Coupe du monde, 48 ans après passe par ce secteur. D’autant plus qu’un nul de 0-0 permettrait au pays hôte de goûter une fois de plus aux délices de cette grande compétition internationale de football. Cette rencontre dont le coup d’envoi sera donné sous le coup de 20h30 heure de Kinshasa s’inscrit dans le cadre du match retour des barrages des éliminatoires de la Coupe monde Qatar 2022. Marquer d’abord. A défaut de l’emporter, par exemple le nul de 2-2 qualifierait la RDC.

Se sublimer au sens propre et figuré, tel doit être le credo des athlètes en montant sur le gazon du bouillant stade Mohammed V qui sera rempli comme un œuf. 80.000 supporters sont annoncés pour ce guichet fermé.

 En grattant, regardant l’ensemble de la rencontre lors du match aller disputé à Kinshasa, le Maroc n’est pas un foudre de guerre. Sur terrain, il faut le respecter mais pas le redouter.

 Des choix forts doivent être opérés par le sélectionneur national, Hectór Cúper et son staff technique.

 Les Yoane Wissa (deux buts marqués en autant de matches face au Maroc), Chadrack Akolo, le tonitruant Meschack Elia, Dieumerci Mbokani ou encore Cédric Bakambu, Ben Malango, Neeskens Kebano, Théo Bongonda selon le casting qui sera présenté sont appelés à multiplier des assauts dans le camp adversaire et de surcroît faire trembler le filet. Les Congolais jouent leur va-tout.

SE RÉARMER MENTALEMENT

En amont, le mental doit être fort de l’aéroport jusqu’à la fin du match.

Les Maghrébins savent perturber leurs antagonistes tant en dehors du terrain que sur le gazon. D’où le refuge à 100km de Casablanca soit à El Jedida depuis le dimanche 27 mars dernier.

LE RÈGLEMENT DE LA FIFA MAINTENU

 Le règlement d’un but marqué à l’extérieur compte double en cas d’égalité est toujours d’application en ce qui concerne la Fédération internationale de football association ( FIFA).

Une victoire sur n’importe quel score sera de bon augure. A défaut, un nul de 2-2 ou encore 1-1 dans le pire des cas pour jouer les prolongations voire  se jeter dans les tirs au but, la magie de la  loterie.

Près de 50 ans après, l’histoire du football du pays de Santos Muntubile peut encore se réécrire et de la plus belle manière au Maghreb.

Au match aller, le mondialiste de 1970 au Mexique a réussi à arracher un résultat de 1-1 au stade des Martyrs. Un but du joueur de Brenford (Division I Angleterre), Yoane Wissa  à la 14ème minute pour les visités et de celui de la Gantoise (Division I Belgique), Tarik Tissoudali à la 75ème minute pour les visiteurs.

Le tout avec un penalty loupé par Ryan Mmaee (55 ème minute) et l’expulsion du latéral gauche, Glody Ngonda pour avoir écopé un second carton jaune.

En jetant un coup d’œil sur d’autres résultats des barrages de la Zone Afrique lors du match aller, ce n’était pas fameux pour les sélections  hôtes.

C’est seulement l’Égypte  qui a gagné à domicile 1-0 contre le Sénégal.

En revanche,  le Mali s’est incliné 0 contre 1 face à la Tunisie. Pareil pour le Cameroun devant l’Algérie. Score piège entre le Ghana et le Nigéria (0-0) à Accra. Un signe indien qui peut se poursuivre lors des rencontres retour ? Difficile de le dire.

La RDC a contraint le Royaume chérifien au nul de 1-1 en amical en 2020 avec à la clé un but du sociétaire de Brenford, Yoane Wissa.

Lors de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Gabon 2017, Les poulains du coach Jean-Florent Ibenge ont battu les Marocains 1-0 grâce à un but de Junior Kabananga sur une passe de Firmin Mubele.

Récemment pour le compte de la 1ère édition du Championnat scolaire panafricain organisé en mars dernier, les Congolais ont éliminé les Marocains en demi-finale (1-1, 5-4 aux tirs au but). Gloire BATOMENE

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort