L’ASA ISAM est en première ligne pour palier le problème de l’habillement et de la mode à travers la République

L’ Association des anciennes de l’Institut supérieur des arts et métiers ( ISAM) ouvre les portes à toutes les étudiantes qui sont passées dans cet alma mater et est appelée à militer par le biais de l’habillement et la mode de rendre service à la société congolaise. Perpétuer les vocations, les aspirations et les projets de cet Institut qui œuvre pour la Coupe et Couture, le modélisme, le design, le management et la technique d’habillement. C’est ce qu’a indiqué Florence Mbiya Mwadi, DG de l’ISAM ( Gombe) lors de son allocution, le mardi 29 mars.

L’ ASA ISAM a été lancée avec faste le mardi dernier à Kinshasa dans l’enceinte de l’ ISAM. Cette journée restera dans les annales des professionnels de la Coupe et Couture et de la mode de cette institution qui souffle ses 54 bougies cette année.

 » Nous plaçons la naissance de cette structure sous le signe de la persévérance et de la témérité. Vouloir c’est pouvoir. Ce n’était pas facile de créer cette ASBL mais nous avons osé car nous étions bel et bien déterminées. L’ ISAM regressait ainsi nous nous sommes dits qu’il fallait le relever. Il y a des centres de formation, des écoles de coupure bref une organisation », a affirmé Francine Mutata, la Chargée des finances et du patrimoine de l’ ASA ISAM.

Florence Mbiya Mwadi, se dit heureuse d’être conviée à cette cérémonie lançant le go de l’ASA ISAM. Elle invite cette association d’ouvrir ses portes à toutes les personnes qui sont passées dans cet Institut et de surcroît de pérenniser le combat de l’art vestimentaire.

 » C’est pour moi un réel plaisir et une fierté particulière d’assister à la naissance grandiose de votre association, une grande première dans l’histoire de l’ISAM/Kinshasa.
Votre association est désormais son porte-étendard pour perpétuer ses vocations, ses aspirations et ses projets.
Ouvrez vos portes aux autres qui sont passées ou qui passent maintenant dans cet alma mater. Battez-vous. Soyez de tous les combats liés à l’habillement et à la mode. Sur ce, je baptiste votre association », a souligné le numéro de l’ISAM.

ROSINE MASIKA AU DEVANT DE LA SCÈNE

Cette idée de se réunir autour de cette ASBL est venue de 2020 de l’une de leurs à savoir Rosine Masika Kambale, résidant au Canada.

 » Son souci était de nous retrouver et surtout de partager nos expériences après réflexion, les co-fondatrices ont pensé aller au-delà de cette idée », a fait savoir la Vice-présidente de l’ASA ISAM, Marie Jeanne Bokumanya.

Cette association a comme objectifs:

-Créer des centres de formation des Arts et métiers Coupe et Couture pour le développement;

-Initier des plaidoyers auprès des autorités pour l’épanouissement de la femme, de la mode, symbole de l’évolution de son identité;
-établir des coopérations et partenariats avec les institutions tant publiques que privées pour contribuer au développement de la femme.

Les fonts baptismaux du statut étaient au rendez-vous. Une conférence débat, a été organisée sous la houlette de Justine Ludunge et Claudette Kambaj en qualité des pionnières de cette ASBL ainsi qu’un défilé de mode au grand bonheur du public.

Plusieurs représentants des autorités politiques, religieuses, des hauts cadres, d’anciennes et étudiantes de l’ISAM ont pris part à cette cérémonie de haute facture. Dans le lot, Zuedi Safu, DG honoraire de cet Institut.

Gloire BATOMENE

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort