Laboratoires biologiques américains en Ukraine

La chronologie ci-dessous, reconstituée sur la base des documents disponibles, retrace de manière non-exhaustive l’implication des États-Unis dans les activités militaro-biologiques en Ukraine.

2005 : Signature d’un protocole additionnel au pacte conclu entre le ministère ukrainien de la Santé et la Defense Threat Reduction Agency (DTRA), une agence auprès du département de la Défense des États-Unis, portant sur la prévention de la propagation d’agents pathogènes, ainsi que de la diffusion de technologies et de connaissances susceptibles d’être utilisés aux fins du développement d’armes biologiques. Ce protocole marque de fait le début d’un transfert des capacités militaires et biologiques ukrainiennes aux mains des spécialistes américains.

2005-2014 : Au lieu de démanteler les infrastructures militaro-biologiques, le contractant de la DTRA, Black & Veatch Special Projects, construit et modernise huit sites biologiques en Ukraine. L’une de ces installations, plus précisément un laboratoire biologique à Odessa, est financé depuis 2011 pour ses études sur « des agents pathogènes susceptibles d’être utilisés à des fins de bioterrorisme« .

2007 : Nathan Wolf, employé du ministère américain de la Défense, devient membre fondateur de l’entreprise biomédicale Global Viral Forecasting Institute qui deviendra ensuite Global Viral. Son objectif statutaire est la recherche non commerciale sur les infections transfrontalières.

2009 : Christopher Heinz, beau-fils de l’ancien secrétaire d’État américain John Kerry, et Hunter Biden, fils de l’actuel président américain Joe Biden, fondent la société d’investissement Rosemont Seneca Partners.

2014 : Coup d’État anticonstitutionnel en Ukraine.

2014: Hunter Biden rejoint le conseil d’administration de la société énergétique ukrainienne Burisma Holdings.

2014 : Metabiota se sépare de Global Viral pour former une organisation privée à but lucratif ayant pour mission les recherches sur les risques posés par les pandémies. Deux employés de Rosemont Seneca Partners de Hunter Biden, Neil Callahan et John Delosch, sont alors nommés membres du conseil d’administration de Metabiota. Global Viral et Metabiota commencent à recevoir des fonds de la part du département américain de la Défense.

2014 : Metabiota et Burisma Holdings entament leur collaboration dans le cadre d’un « projet scientifique en Ukraine » sans titre.

2014: Metabiota, Global Viral et Black & Veatch Special Projects commencent à coopérer pleinement avec les programmes du département américain de la Défense.

2014-2016 : Metabiota et le département américain de la Défense exécutent plusieurs contrats, dont notamment un projet en Ukraine d’un montant de 300 000 dollars des États-Unis.

2016 : Ouliana-Nadejda Souproun, citoyenne américaine d’origine ukrainienne, est nommée ministre par intérim de la Santé de l’Ukraine. Le programme de coopération entre le ministère américain de la Défense et le ministère ukrainien de la Santé connaît alors une expansion qualitative.

2016 : Une flambée de grippe porcine éclate parmi des militaires ukrainiens qui gardent un laboratoire biologique à Kharkov, causant la mort de 20 personnes. L’incident a été dissimulé.

2016 : L’ex-secrétaire adjoint américain à la Défense Andrew Weber est nommé responsable des partenariats mondiaux de Metabiota.

2016 : Le contrat entre la DTRA et le ministère ukrainien de la Santé est prorogé avec l’accord du ministère de la Défense de l’Ukraine.

24-25 février 2022 : Les souches contenues dans les laboratoires biologiques ukrainiennes sont détruites hâtivement.

8 mars 2022 : La sous-secrétaire d’État américain Victoria Nuland reconnaît publiquement l’existence de la coopération entre les États-Unis et l’Ukraine sur des projets liés aux agents pathogènes. Ambassade de la Fédération de Russie en France

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort