Antoinette N’samba Kalambayi présente les opportunités d’investissement dans le secteur minier

Invitée sur le plateau spécial de la RTNC à  Dubaï, avant la cérémonie d’ouverture officielle du Forum d’affaires RDC-Emirats Arabes Unis par le Président de la République, la ministre des Mines, Antoinette N’Samba Kalambayi a présente les opportunités d’investissement dans le secteur minier en RDC. S’adressant aux investisseurs présents à cet événement, la patronne des Mines de la RDC sur comment les ressources minérales sont importantes  dans l’industrie mondiale. 

«Notre présence au  forum d’affaires de Dubaï, nous a donné  l’occasion de présenter toutes les opportunités qu’offre la RDC dans le secteur minier en vue d’inciter des ouvertures des partenariats public-privé dans le but de booster  la coopération entre la RDC et les Emirats Arabes-Unis». «Notre stratégie est celle de transformer les minéraux en produits finis en RDC», a renchéri Antoinette N’samba Kalambayi.

A l’heure actuelle, a poursuivi la ministre des Mines,   le monde se trouve à la croisée des chemins. L’on parle de changement climatique. D’où la raison de recourir aux minerais de la  RDC, pays producteur des métaux d’avenir. «RDC, pays solution qui, grâce à  ses minerais dont le cobalt et le lithium contribueront à  la transition écologique dans le monde», a-t-elle soutenu. 

RDC prête à accompagner  les investisseurs dans le secteur minier 

Dans son intervention, le lundi 21 mars dernier, au forum d’affaires RDC-Emirats Arabe-Unis, la Ministre des Mines a expliqué les opportunités d’investissements dans son secteur. 

Selon elle: «la RDC est disposée à accueillir des investisseurs ayant des capacités techniques et financières avérées, en vue de conclure des partenariats mutuellement profitables dans les différents domaines».  Il s’agit entre autres de la recherche minière systématique dans les blocs à indices minéraux en appuyant le Service Géologique National du Congo (SGN–C) ; la certification des réserves des entreprises minières publiques disposant de gisements, avec possibilité de conclusion de partenariat d’exploitation ; l’implantation d’industries métallurgiques pour le traitement et la transformation des minerais en produits affinés ou raffinés (cassitérite, coltan, ) ainsi que l’implantation de raffinerie d’or et de taillerie du diamant, a-t-elle précisé.

Le message d’Antoine N’samba a été reçu 5 sur 5 par les participants. Après la ministre des Mines a été  très  sollicitée par les opérateurs économiques des Emirats Arabes-Unis. Le numéro 1 des Mines a promis de les recevoir de manière  séparée dans un cadre approprié.  Certains parmi eux envisagent venir en RDC pour finaliser des contacts.

Après le forum, les participants ont visité les différents pavillons de la RDC. Au stand du ministère  des mines, deux experts de la CTCPM ont mis leur expertise  au service du public désireux obtenir des explications sur le secteur minier  congolais,  notamment sur des échantillons des roches exposés,   leurs localisation et le contenu des minéraux qu’ils renferment.  Mathy MUSAU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort