Sud-Kivu : la France octroie 8 millions d’euros à l’hôpital de Panzi

La Fondation du Docteur Denis Mukwege et l’hôpital de Panzi à Bukavu, dans la province du Sud Kivu, viennent de bénéficier d’une enveloppe de l’ordre de 8 millions d’euros pour la prise en charge des survivants et des victimes de violences sexuelles. Cet appui financier est l’oeuvre de la France, via l’Agence francaise de développement (AFD), en collaboration avec la Croix Rouge francaise (CRF).

D’après un communiqué émanant de la représentation diplomatique francaise à Kinshasa, cet appui en faveur de l’hôpital de Panzi et de la Fondation Panzi est acté dans une convention conclue le 14 février 2022, par Bruno Aubert, l’ambassadeur de France en RDC,  la vice-ministre de la Santé, Véronique Kilumba Nkulu, la directrie de l’AFD en RDC, Safia Ibrahim, et le chef de mission de la délégation de la Croix Rouge française en RDC, Issoumaila Konate.

L’accord de financement, va contribuer à améliorer le système de santé au niveau local et à consolider l’approche holistique, développée par le Dr Mukwege, qui propose une prise en charge des survivantes de victimes des violences sexuelles, tant  sur le plan médical que psychologique, juridique et de réinsertion professionnelle d’une part.

Et d’autre part, à soutenir la Fondation Panzi dans ses activités de sensibilisation en faveur des survivantes de violences sexuelles et, plus largement, de la population de la zone de santé d’Ibanda, dans la ville de Bukavu.

Pour le Dr Denis Mukwege, « cet appui va permettre de renforcer nos capacités et notre sécurité, de réhabiliter nos infrastructures, d’améliorer notre gestion et de développer davantage nos activités en faveur de la population congolaise et ,en particulier, des survivantes de violences sexuelles « .

reconnaissance de Denis Mukwege PAR la France

La main sur le cœur, le prix Nobel de la Paix 2018 a, au cours de la manifestation, salué le geste posé par la France. « La cérémonie constitue le point d’orgue d’un partenariat basé sur la confiance entre l’AFD, la Croix-Rouge française et nos équipes. Elle est également un des fruits d’une solide relation de longue date qui nous lie à la population et aux institutions françaises« , a-t-il indiqué.Il a insisté sur le fait que l’enveloppe profitera réellement aux bénéficiaires.

Par ailleurs, ce soutien, qu’il qualifie de « précieux » arrive  selon lui, à point nommé. « Il intervient en ce moment déterminant où la France, portée par une politique étrangère volontariste, déploie un engagement stratégique en RD Congo, un des plus importants pays francophones dans le monde. Il concrétise l’attention du Président Macron, au sort de la population congolaise en général et en particulier des femmes et des enfants des régions de l’Est, endeuillées depuis des décennies par des guerres et des crimes ignobles, restés à ce jour impunis« , a souligné Dr Mukwege.

Dans le cadre de la feuille de route franco-congolaise, signée, entre la France et la RDC, en novembre 2019, la France, à travers l’AFD, a apporté un appui considérable en matière de santé,de lutte contre Ebola et les autres épidémies. Ce nouveau financement porte à près de 50 millions d’euros les engagements de l’AFD en vue du renforcement durable du système de santé congolais. La majorité de ces projets, souligne-t-on, sont en cours d’exécution.

Le financement de l’AFD à l’Hôpital de Panzi et à la Fondation Denis Mukwege s’inscrit, par ailleurs, dans le cadre du protocole d’entente signé entre  Rémy Rioux, directeur général de l’AFD, et Nicolas Kazadi Kadima, ministre des Finances de la RDC en décembre 2021. Témoins de l’événement : le président Félix Tshisekedi et l’ambassadeur de France en RDC, Bruno Aubert.

Ce protocole prévoit des engagements du Groupe AFD à hauteur de 500 millions d’euros sur la période 2022-2025 afin d’accompagner la RDC dans la mise en œuvre de ses reformes et investissements prioritaires en faveur d’une croissance inclusive et durable.

 Dina BUHAKE

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter