La RDC participera au concours de WordSkills en mars prochain

La République démocratique du Congo va faire son entrée au WorldSkills. Un mouvement mondial qui vise à inciter les jeunes à choisir une filière qualifiante et des professions techniques et technologiques et  promeut la formation professionnelle et les compétences techniques.

C’est dans cette perspective qu’il s’est tenu, hier jeudi 10 février une rencontre, entre une délégation de WorldSkills  Belgium et les parties prenantes, notamment le ministère de l’enseignement primaire secondaire et technique (EPST), la Fédération des entreprises du Congo (FEC), et  l’Institut national de préparation professionnel (INPP). Une rencontre réalisée grâce à l’appui de l’Agence belge de développement (Enabel), partenaire de taille dans le secteur éducatif.

L’une des activités les plus connues de WorldSkills est le championnat mondial des compétences techniques, qui a lieu tous les deux ans. En mars 2022, le championnat d’Afrique se tiendra en Namibie et la RDC va y participer. Et pour faire valoir les compétences des jeunes congolais à cette compétition, cette structure est venue apporter un coup de pouce aux formateurs et apprenants congolais.

Pour le Directeur WordSkills Belgium, Francis Hourant, l’accompagnement des experts et des compétiteurs de la RDC leur permettra d’aborder la compétition.  » Nous sommes venus accompagner la RDC, avec nos standards référentiels de métier, nos techniques. Mais aussi soutenir la formation de l’équipe qui va se rendre en Namibie, aussi bien les experts que les compétiteurs en coaching mental, physique pour être prêt à aborder ce championnat « .

premier pays francophone à participer au championnat WordSkills

Enabel, estime que WordSkills est en mesure d’aider les jeunes congolais qui évoluent dans les filières techniques à améliorer leurs compétences.  » WordSkills est en mesure de nous aider à soutenir la formation et l’insertion professionnelle des jeunes congolais, d’améliorer leurs compétences et dans l’esprit de cette compétition donner une véritable immolation. Un coup de fouet, à ces filières souvent dénigrées alors que réellement elle débauche sur des emplois qui peuvent permettre à ces jeunes de s’émanciper économiquement » a indiqué Luc Demeester, Expert formation emploi Enabel  RDC.

L’EPST, par le biais de son représentant, a salué la venue de la délégation de WordSkills, car en tant que ministère chargé de la formation, il est essentiel pour eux de s’ouvrir à d’autres horizons. Grâce à l’expertise de cette structure les apprenants découvrent des nouvelles approches, des nouvelles techniques.

Grâce à la tenue du Salon des métiers et de la formation (SMF) à Lubumbashi depuis 2017, la RDC est le premier pays francophone à participer à cette compétition. Le SMF a pour mission de promouvoir une plateforme/concours d’échanges et de partages entre les demandeurs d’emploi, les employeurs, les apprenants, les instituts supérieurs et universitaires ainsi que les écoles techniques afin de soutenir une meilleure adéquation/formation emploi. Fyfy Solange TANGAMU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter