La Ceni s’apprête à lancer l’opération de contrôle physique et d’inventaire de son équipement

La nouvelle équipe de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), conduite par le président Denis Kadima, veut maitriser l’effectif du personnel et les différents matériels  dont dispose cette institution.  C’est dans ce cadre qu’un atelier de formation d’un jour, en faveur des préposés au contrôle physique du personnel et à l’inventaire des matériels, a été lancé hier mardi 22 février à Kinshasa.

Au total, 82 agents de la Ceni prennent  part à cette première phase de la formation.  Ils seront déployés juste après dans la ville de Kinshasa et dans la province du Kongo central.  Les directions concernées par cette session sont celles de la logistique et de la direction administrative.

Au nom du président de la Ceni empêché, le deuxième vice-Président, Didi Manara Linga, a procédé à l’ouverture de cet atelier.  Accompagné du rapporteur adjoint, M. Paul Muhindo, et du questeur adjoint, Mme Sylvie Birembano, Didi Manara a exhorté les participants à se montrer assidûs et à s’imprégner des taches qu’ils seront appelés à accomplir. 

«Vous serez les premiers ambassadeurs de l’équipe Kadima à descendre sur le terrain pour le contrôle physique et l’inventaire des matériels.  Tout ce que nous vous demandons, c’est d’être les plus objectifs possibles pour que nous ne puissions pas faire ce travail deux fois», a-t-il souligné.

MAITRISER SES RESSOURCES HUMAINES ET MATERIELLES

Insistant sur la rationalité, le deuxième vice-Président de la Ceni a appelé les participants à s’appliquer au devoir de neutralité et d’impartialité.  « Tout ce que vous allez faire sur terrain va impacter nécessairement  le travail que nous faisons ici au niveau de l’Exécutif national, à Kinshasa », a-t-il relevé.

Pour sa part, le rapporteur adjoint, Paul Muhindo, a expliqué à l’assistance le contexte dans lequel se tient cette formation.  « Nous sommes un nouveau bureau avec de nouveaux animateurs.  Il est important que nous puissions savoir combien des matériels nous possédons ? Dans quel état ils sont  ? De ce fait, cette formation va s’articuler essentiellement autour de deux thématiques : le contrôle physique et l’inventaire de matériels. »

Souhaitant la bienvenue aux participants, le secrétaire exécutif national, Thotho Mabiku Totokani a rappelé que cette activité est cruciale pour l’Exécutif national de la Ceni.  Car, a-t-il indiqué, «une administration qui ne maitrise pas ses ressources humaines et matérielles est une administration faible.  Vous avez donc un travail impérieux et très important.  Ainsi, nous insistons plus sur la moralité et l’éthique pour que ce que vous allez apprendre ce jour produise le résultat positif à la Ceni. »         Rocco NKANGA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter