La BAD annonce 3 milliards de dollars pour soutenir l’industrie pharmaceutique africaine

Le président de la Banque africaine de développement (BAD) a annoncé samedi un financement de 3 milliards de dollars pour le renforcement de l’industrie pharmaceutique du continent.

Dr Akinwumi Adesina s’est exprimé lors d’un point de presse tenu suite à une visite de l’institut Pasteur de Dakar.

«La Banque africaine de développement a décidé de mettre à la disposition de l’Afrique la somme de 3 milliards de dollars pour renforcer le secteur de l’industrie pharmaceutique africaine», a-t-il indiqué.

«L’Afrique doit avoir la capacité de gérer tout ce qui est lié au Covid-19 en étant capable de faire des tests, d’avoir accès aux vaccins, mais aussi de pouvoir les produire sur place», a poursuivi Adesina en visite depuis jeudi à Dakar.

Le président de la BAD s’est désolé du fait que l’Afrique reste au plus bas de l’échelle en ce qui concerne la production de vaccins.

«L’Afrique ne peut pas toujours dépendre d’un système qui produit tout ce qui est lié aux vaccins, aux tests», a-t-il soutenu, assurant que le taux d’importation des produits pharmaceutiques pour l’Afrique est de 80 à 95%.

«On devrait avoir la capacité de produire des médicaments pour assurer la santé de la population et ne pas laisser la santé d’1,4 milliard de personnes à la générosité des autres», a-t-il indiqué.

Selon Adesina, l’Afrique doit disposer de capacités techniques, de matière première, de laboratoires, mais aussi soutenir le secteur pharmaceutique.

Le président de la BAD a quitté Dakar samedi au terme d’une visite de trois jours. Il a été reçu par le président Macky Sall vendredi soir et a signé avec le ministre sénégalais de l’Economie Amadou Hott quatre conventions de partenariat. AA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort