Kinshasa : le Palu dénonce le saccage de sa permanence par des militants pro Makiashi

Les militants pro Willy Makiashi, armés de machettes, ont pris d’assaut la permanence du Parti Lumumbiste Unifié (Palu), sur le boulevard Lumumba, dans la commune de Matete. C’était dans la matinée du lundi 21 février, après avoir neutralisé les gardiens, dénonce la cellule de communication du Palu.

Godefroid Mayobo qualifie cette prise de contrôle du siège du Palu d’ « illégale ». Face aux militants, le Secrétaire général, chef du parti cher à Antoine Gizenga s’en remet au Gouvernement. Il a, dès lors, porté plainte contre les « ennemis » du plus vieux parti politique congolais.

« Avant que nous soyons réinstallés, que personne n’occupe les locaux. Attendons que les autorités compétentes viennent déguerpir les agresseurs pour nous réinstaller. Nous allons demander à l’OPJ de faire le constat de cette invasion, car nous militons pour l’Etat de droit. Nous irons porter plainte contre les hommes derrière ce coup, car nous les connaissons« , a-t-il déclaré.

Derrière cette attaque, le Palu voit un complot entre Willy Makiashi et Daniel Aselo, VPM de l’Intérieur, motivés par le souci de déstabiliser le parti et saboter les efforts consentis par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, alors qu’il recevait son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan.

« Les gens se sont emmenés ici à 04h-05h du matin pour piller la permanence. C’est le jour même que le Chef de l’Etat était en train de recevoir son hôte, le Président turc Erdogan… Willy Makiashi et Daniel Aselo sont de mèche, parce que c’est cette lettre qui lui donne le pouvoir d’agir« , a précisé Célestin Ngoma, Secrétaire permanent et porte-parole du parti.

Les messages de mise en garde de Willy Makiashi sortent de toutes les structures du Palu. Le président de la ligue des jeunes du parti a exprimé son sentiment de mécontentement pour cette attaque qui a conduit à la perte de plusieurs biens du parti cher à Antoine Gizenga.

« Nous avons un sentiment de colère et de ras-le-bol vis-à-vis de ce comportement criminel qui a occasionné des pertes en biens et en matériels. Le parti a perdu de l’argent et des documents très importants. Et nous savons que cette action est l’œuvre de Willy Makiashi, l’ennemi juré du Chef de l’Etat qui a décidé, à ce jour où le Congo était en honneur, de jeter en pâture les efforts du Chef de l’Etat« , a martelé Francis Kabongo, président de la ligue des jeunes.

Le bilan officiel n’est pas encore révélé, mais le constat est très amer. Plusieurs documents importants du parti ont été brûlés. Des bureaux et locaux saccagés et de l’argent emporté.

Le Palu reprend également son siège, après publication de la réquisition d’information transmise par le parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa, permettant à ses militants de fréquenter ladite permanence. K.M.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter