Des investisseurs turcs prêts à implanter une usine de chocolat et de textile en RDC

Les intentions des investisseurs turques de venir installer une usine de chocolat et celle de textile en République Démocratique du Congo ont été exprimées ce mercredi à Kinshasa au ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya,  par un groupe d’hommes d’affaires turques en visite dans la capitale congolaise.

C’était l’occasion pour le ministre de l’Industrie de venter les opportunités qu’offre la Rdc avec son Plan Directeur d’Industrialisation avec des facilités accordées à travers la loi sur la convention de collaboration pour les investissements supérieurs à 1 milliard de dollars américains et celle des investissements inférieurs à 1 milliard de dollars américains; mais aussi les avantages accordés par les zones économiques spéciales.

La Rdc, meilleure destination au monde pour l’industrie des batteries et des véhicules électriques grâce à ses minerais stratégiques, tel que démontré par une étude de Bloomberg  présentée au cours du DRC-Africa Business Forum tenu dernièrement  à Kinshasa, a été également expliquée à ces investisseurs turques qui ont mordu à l’hameçon.

« Nous avons beaucoup d’usines dans différents domaines en Turquie comme le chocolat, le textile, les infrastructures. Nous avons rencontré hier le ministre du Commerce extérieur concernant l’importation du cacao, l’implantation de l’usine de chocolat ici. Aujourd’hui, nous avons  été reçus par le ministre de l’Industrie qui nous a montré tout l’encouragement de l’Etat  pour implanter l’usine de chocolat ici. On va faire une réunion ce soir, surement, comme le ministre l’a dit, la Rdc c’est la solution. Nous sommes convaincus par la sécurité, soit tout ce que l’Etat peut nous offrir pour mettre en place ce projet. Ce soir, on va officiellement annoncer l’implantation  de l’usine de chocolat en Rdc « ,  précisé M. Achraf Ben Salha, investisseur turque.

A la question de savoir, pourquoi d’autres investisseurs ne concrétisent pas leurs promesses ? Et de répondre qu’ils disparaissent, peut-être parce que les conditions ne sont pas bonnes ou ils n’ont pas été convaincus. Nous, avant de venir, c’est 5% de chance pour investir en Rdc. Grâce à beaucoup de réunion qu’on a faites, on a été obligé de nous décider. C’est bien pour investir ici. Après la rencontre avec les membres du Gouvernement, nous sommes convaincus d’investir ici.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort