Bientôt un satellite d’observation en RDC

* Le Gouvernement donne le feu vert au ministre de tutelle pour la matérialisation de ce projet

Le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique, José Mpanda a reçu, lors du Conseil des ministres du vendredi 11 février dernier, le feu vert du Gouvernement  sur la nécessité de doter le la RD Congo d’un satellite d’observation de la terre pour assurer la surveillance et la maîtrise de ce pays-continent.

« RDC -SAT », tel pourrait être le nom du tout premier satellite de l’histoire de la RD Congo. José Mpanda est déterminé à matérialiser ce projet grandeur nature. Une façon pour ce membre du gouvernement de marquer son passage à la tête de ce ministère par des empreintes indélébiles. 

A en croire le compte-rendu de ladite réunion du Conseil des ministres, ce projet, une fois matérialisé, a le mérite d’offrir à la RDC plusieurs avantages. Du point de vue économique et financier, le pays va attirer des investissements qui devront se traduire par la création des emplois et une contribution au budget de l’État par le biais de diverses taxes concernant ces investissements.

Sur le plan sécuritaire, « RDC-SAT »  aidera le Congo dans la gestion des frontières tant naturelles qu’artificielles, en l’occurrence à l’Est du pays où les forces négatives pullulent et causent mort et désolation au sein des populations civiles sans aucun moye de défense.

Il sied de noter que le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique, a également présenté au Conseil des ministres, le projet de partenariat avec une structure internationale habilitée. C’est depuis le mois d’août 2021 que José Mpanda a amorcé des pourparlers avec Spacebel, une société belge de systèmes spatiaux et d’ingénierie logicielle. Elle opère dans les secteurs du spatial et des applications d’observation de la terre.   Gloire BATOMENE

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort