Bientôt le lancement des consultations populaires à Kalemie, Tshikapa et Matadi

Les consultations populaires en vue de la mise en œuvre des mécanismes de la Justice traditionnelle seront bientôt lancées.

La formation des superviseurs de ces consultations populaires en vue a été lancée hier mercredi 16 février au ministère des Droits humains, par Jean Pierre Bobwa Boyïmbo, directeur de cabinet adjoint du ministre Fabrice Puela.

Ce comité des superviseurs sera formé durant deux jours, afin de bien baliser le chemin du lancement effectif des consultations populaires qui concerneront dans un premier temps, les villes de Kalemie, de Matadi et de Tshikapa.

Il est constitué des membres de cabinet du ministère des Droits humains, de celui du Genre, famille et enfant, de Mines, de la Justice, ainsi que des acteurs de la société civile congolaise, des délégués du BCNUDH, des experts nationaux et internationaux.

«Les consultations populaires viennent en prélude des mécanismes de la justice transitionnelle qui sont rien d’autres que l’ensemble des mesures prises par l’État pour réparer les injustices commises envers les citoyens et les communautés au cours de la période des conflits», a déclaré Jean Pierre Bobwa, au cours de la cérémonie de lancement de cette formation.

La justice transitionnelle est l’approche que compte mettre en œuvre, le gouvernement congolais, à travers le ministère des Droits humains, pour qu’une réparation soit faite une fois pour toute sur les guerres et différentes formes d’atrocités que les congolais de différents coins du pays ont connu par le passé. 

Ses quatre piliers sont la vérité, la justice, la réparation et la garantie de non répétition. Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort