Bahati et Kabuya multiplient les contacts

* Je suis venu voir le président pour voir dans quelles conditions nous pouvons faire les tickets dans les provinces, a déclaré le SG de l’Udps au sortir de l’audience.

A l’approche des élections des gouverneurs et vice-gouverneurs, le président du Sénat et autorité morale du regroupement politique Alliance des Forces Démocratique du Congo et Alliés ( AFDC-A), Modeste Bahati Lukwebo, et le secrétaire général a.i du parti présidentiel Augustin Kabuya multiplie des contacts. L’heure est à l’élaboration des tickets pour les provinces.

Ces porte-etandards de deux plus importantes formations politiques de l’Union sacrée de la nation se sont rencontrés le vendredi 18 février, dans le cabinet de travail du président du Sénat. C’etait l’occasion de réévaluer les stratégies mises en place, afin de maximiser la chance pour l’Union sacrée de rafler ces postes, mais aussi de placer à la tête des exécutifs provinciaux des animateurs qui vont effectivement travailler dans l’intérêt de la population locale, conformément à la vision du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi.

« Le professeur Modeste Bahati est l’autorité morale de L’AFDC-A et alliés, moi, secrétaire général de l’UDPS. Avec des tractations en cours, la situation des candidats gouverneurs qui pointe à l’horizon, on peut se consulter à n’importe quel moment. C’est la raison pour laquelle, j’étais venu le voir pour échanger, voir dans quelles conditions nous pouvons faire le ticket dans certaines provinces pour le compte de l’Union sacrée. C’était ça l’objectif de cette rencontre », a déclaré Augustin Kabuya au sortir de l’audience.

LE RETOUR DES EMISSAIRES

Pour le secrétaire général ad intérim de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social ( UDPS), la décision finale sur les candidats retenus de commun accord au sein de l’Union sacrée de la nation sera rendue publique après le retour des rapports de ses émissaires déployés dans les provinces concernés.

« Nous attendons que nos émissaires déployés en province nous ramènent les rapports. C’est en ce moment là que nous pouvons annoncer cela d’une manière officielle. En ce qui me concerne, comme secrétaire général, j’étais obligé aussi le consulter, voir ce que nous pouvons faire ensemble. N’oubliez pas que l’UDPS a des alliés« , a conclu Augustin Kabuya.

Cette rencontre intervient après la réunion de l’Union sacrée du 10 février dernier. Rencontre à laquelle ont participé, le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, le président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo, le président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso, le secrétaire du parti présidentiel de l’UDPS Augustin Kabuya, et des chefs des regroupements et personnalités politiques membres de l’Union sacrée de la nation, plateforme forme du président Félix Tshisekedi.

ll était question de mettre de l’ordre quant à ce processus afin d’éviter d’aller en ordre dispersé dans cette élection qui permettra de remplacer les gouverneurs et les vice-gouverneurs dans les provinces où ils ont été déchus soit par motion de déchéance, soit par une décision politique ou administrative.

C’est, au total 14, provinces de la RDC qui sont concernées par ces élections qui se tiendront après la reprise des activités dans les assemblées provinciales prévues pour le 15 mars prochain. Il s’agit de Bas-Uéle, Haut Lomami, Kasaï central, Kasaï Oriental, Kongo central, Lomami, Maïndombe, Mamiema, Mongala, Tanganyika, Tshopo, Sankuru, Kinshasa,  Kwango et Ituri.

En ce qui concerne cette dernière province, l’élection du gouverneur ne sera organisée qu’après l’état de siège, décrété dans cette province par le chef de l’Etat. Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort