Afrique centrale : les États-Unis plaident pour l’amélioration des conditions de vie des communautés locales

*Intervenant lors d’une rencontre avec les pays membres de COMIFAC, la Secrétaire adjointe américaine, Monica Medina, encourage les autochtones à protéger la forêt

La Secrétaire adjointe Américaine en charge de la direction des Océans et des affaires écologiques et scientifiques, Monica Médina a échangé,  le lundi 21 février, en visioconférence, avec la Vice-première ministre congolaise en charge  de l’Environnement et du Développement durable Mme Eve Bazaïba. Entretien qu’elle a également eu avec  les autres ministres de l’Environnement des pays membres de la COMIFAC (Commission des Forêts de l’Afrique Centrale).

La rencontre était axée sur des questions relatives à la conservation de l’environnement, y compris la lutte contre l’exploitation illégale des forêts, le trafic des espèces sauvages et d’autres crimes affectant la nature.

Monica Médina, estime qu’un accent particulier doit être mis sur la conservation de la nature et sur les populations qui vivent de et dans ces forêts. « Il est très important de travailler avec tous les pays du Bassin du Congo pour pouvoir connaître les besoins de ces peuples qui vivent dans et de la forêt, afin d’améliorer leurs conditions de vies  » a déclaré la Sous Secrétaire Américaine.

Appui financier de 12 millions USD

En effet, à la demande de Ève Bazaiba, à Glasgow en Ecosse (COP26), une réunion consultative avec la partie américaine, a permis, sous la direction du président de la Comifac, de déterminer les besoins de la population et d’aider les communautés locales à continuer à vivre tout en préservant ces forêts.

En effet, des bailleurs avaient planché sur des engagements financiers pour non seulement appuyer la conservation et la préservation des services écosystémiques.

Au cours de ces échanges, il a été question également de mettre sur pieds une task force pour concrétiser l’appui financier des Etats-Unis à hauteur de 12 millions de dollars USD. Les discussions ont abouti à la conclusion selon laquelle il fallait élargir les discussions avec d’autres partenaires financiers pour mieux avancer.

Pour Ève Bazaiba, il est temps de passer à l’acte, car les forêts du Bassin du Congo constituent une réponse adéquate face à la lutte contre le changement climatique dans le monde. De ce point de vue, les compensations à la hauteur de ses services doivent nécessairement suivre.

Secrétaire adjointe chargée de la direction des océans et des affaires écologiques et scientifiques, de l’Administration Biden, Monica Medina est en séjour en  République démocratique du Congo depuis samedi 19 février.

Au cours de sa visite, elle s’entientedra avec de hauts responsables du Gouvernement et des représentants de la Société civile. Ces entretiens  porteront sur les questions relatives à la conservation et à l’environnement, y compris la lutte contre l’exploitation illégale des forêts, le trafic des espèces sauvages et d’autres crimes affectant la nature. Fyfy Solange TANGAMU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort