Sama Lukonde pose la première pierre du mémorial de Lumumba

A l’occasion de la commémoration de 21 ans d’assassinat de Laurent-Désiré Kabila, le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a procédé, dimanche 16 janvier, au nom du Président de la République, Félix Tshisekedi, au dépôt d’une gerbe des fleurs au mausolée de l’illustre disparu à Gombe. C’était en présence de plusieurs membres du Gouvernement,  du Cabinet du Premier Ministre,  du Commissaire provincial de la police Ville de Kinshasa, des responsables de la Fondation Mzee Laurent Désiré Kabila et bien d’autres personnalités du pays.

Le Chef du Gouvernement a d’abord commencé par déposer une  gerbe des fleurs à la tombe de l’illustre disparu. Ensuite, il a signé le livre d’or, en exprimant quelques mots pour rendre hommage à celui qu’on appelle affectueusement « le soldat du peuple » et héros national, Mzee Laurent Désiré Kabila.

Pose de la première pierre du mémorial de Lumumba

Hier lundi 17 janvier, c’est fut le tour d’un autre héros national, Patrice Eméry Lumumba et premier Premier ministre de la RDC d’être commémoré, à l’occasion du 61ème de son assassinat.

Le chef du Gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde a assisté, pour la circonstance, à la messe d’actions de grâces organisée en la Cathédrale Notre Dame du Congo, en compagnie  des députés nationaux, membres du Gouvernement, officiers militaires et policiers, plusieurs autorités politico-administratives.

Dans son homélie, le célébrant du jour a rappelé  les trois concepts qui ont  marqué la vie de Patrice-Emery Lumumba. A savoir : le sacrifice, l’amour et la détermination. Le tout premier Premier ministre de la RDC a mené un combat pour l’indépendance et la liberté de la Nation congolaise.

Pour l’officiant du jour, Lumumba est devenu le symbole de la détermination à rester débout, à lutter contre toute injustice et toute oppression.

« Nous avons connu le travail harassant exigé en échange de salaires qui ne nous permettaient ni de manger à notre faim, ni de nous vêtir ou de nous loger décemment, ni d’élever nos enfants comme des êtres chers. Nous avons connu les ironies, les insultes, les coups que nous devions subir matin, midi et soir, parce que nous étions des nègres. Nous avons connu les souffrances atroces des relégués pour opinions politiques ou croyances religieuses », déclarait-il.

« Exilés dans leur propre patrie, leur sort était vraiment pire que la mort même. Nous avons connu qu’il y avait dans les villes des maisons magnifiques pour les blancs et des paillotes croulantes pour les noirs; qu’un noir n’était admis ni dans les cinémas, ni dans les restaurants, ni dans les magasins dits européens; qu’un noir voyageait à même la coque des péniches au pied du blanc dans sa cabine de luxe« , déplorait le héros national. Des paroles de Patrice Lumumba, tirées de son discours du 30 juin 1960, que l’officiant a rappelées devant l’assistance.

Peu après cette messe commémorative, le Premier Ministre Sama Lukonde, accompagné de plusieurs membres de son Gouvernement, a déposé une gerbe de fleurs au pied du monument de Lumumba à l’échangeur de Limete, sur la 18ème rue. Avant de clore cette journée, Sama Lukonde  a procédé à la pose de la première pierre du mémorial qui sera érigé en la mémoire du héros national Patrice Emery Lumumba. Ces travaux, exécutés par l’entreprise chinoise B.A.U, devront prendre fin avant le rapatriement du héros national.  Didier KEBONGO

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort