Les infrastructures seront prêtes avant la fin de juin prochain, rassure le Gouvernement

La République démocratique du Congo sera-t-elle en mesure d’accueillir les IXème Jeux de la Francophonie, prévus du 19 au 28 août prochain à Kinshasa ? La question taraude l’esprit de plus d’un dans la capitale. Au sein de l’opinion, les avis sont partagés. Nombreux sont ces Kinois qui, considérant le grand retard connu dans la construction des infrastructures de ces jeux, pensent que la RDC ne saura pas respecter ses engagements pris.

     Cependant, côté gouvernement, on se veut optimiste. Tordant le cou au pessimisme de nombreux congolais quant aux capacités des dirigeants du pays à relever le défi, le ministre de l’Intégration régionale et Francophonie, en même temps responsable du Comité d’organisation desdits jeux rassure.

Au cours d’une réunion hier mardi 25 janvier à Kinshasa, avec les 25 ambassadeurs des pays membres de la Francophonie, Didier Mazenga Mukanzu a promis que toutes les infrastructures, soit à construire, soit à réhabiliter, seront prêtes avant la fin du mois de juin prochain.

  D’ores et déjà, le Comité d’organisation sous la conduite de Didier Mazenga  se rendra ce mercredi 26 janvier sur le campus de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), pour se rendre compte de l’avancement des travaux de réhabilitation des homes de ce site, retenu comme le plan B pour le logement des athlètes.

Selon la dépêche de la cellule de communication du ministère de l’Intégration régionale, Didier Mazenga a rassuré les diplomates que les infrastructures en construction et celles en réhabilitations seront remises à fin juin 2022. Il les a informés que le gouvernement envisage déjà un budget supplémentaire pour parachever ces travaux avant échéance.

Pour Didier Mazenga, la Police Nationale Congolaise pourrait remettre le 15 juin prochain au Comité d’organisation des Jeux de la Francophonie les clés de ses infrastructures situées près du Palais, pour le Gymnase.

L’occasion faisant le larron, Didier Mazenga a annoncé à ses hôtes que le gouvernement a déjà mis à la disposition du Comité d’organisation une enveloppe de 26 millions USD pour accélérer les travaux.

Malgré cette volonté manifeste des autorités du pays, en commençant par le président de la République, des observateurs avertis trouvent cependant pas grand chose dans les faits qui rassurent que la RDC saura réussir ce pari de finir en quelques mois ce qu’elle n’a pas pu faire en 2 ans. Créditant cette thèse, des photos montrant l’inexistence des travaux de réhabilitation au stade Tata Raphaël ont circulé sur les réseaux sociaux le weekend dernier.

On rappelle que  Félix-Antoine Tshisekedi, au cours du Conseil des ministres du vendredi dernier, avait instruit le Comité d’organisation des IXème Jeux de la Francophonie,  d’évaluer régulièrement l’évolution des travaux sur les plans technique et financier.

La neuvième édition des Jeux de la Francophonie sera organisé à Kinshasa au mois d’août prochain. Outre l’Unikin, les autres sites retenus sont le stade Tata Raphaël, la place Échangeur de Limete et le Centre Wallonie Bruxelles. Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort