Le général Sylvano Kasongo rappelle aux contrevenants l’amende de 10.000 FC

* Tu te promènes au-delà de 23 heures, prépares tes 50.000 FC », prévient le Commandant de la PNC, ville de Kinshasa.

Après annonce de l’atteinte du pic de la quatrième vague de Covid-19 en RDC, les policiers seront dans les rues de Kinshasa, dès ce vendredi 14 janvier, pour contrôler l’effectivité du respect strict des gestes barrières édictés par les autorités sanitaires. En l’occurrence, le port obligatoire de masque anti postillon dans les lieux publics et le couvre-feu à partir de 23 heures.

C’est la grande communication du général Sylvano Kasongo au cours d’un entretien avec la presse hier jeudi 13 janvier. Pour le numéro 1 de la Police de Kinshasa, la police se montrera stricte quant au paiement de l’amende de 10.000 fc.

«Que chacun porte son masque correctement. A partir de demain (NDLR, vendredi 14 janvier), la police sera déployée dans les rues de Kinshasa. Tu n’as pas de cache-nez, on t’arrête et tu payes l’amende de 10.000 fc, en te donnant la quittance bien-sûr. Si tu n’as pas d’argent, on te retient, jusqu’à ce que tu payes l’amende de 10.000 fc», a-t-il déclaré sur un ton ferme.

La commissaire provincial de la Police ville de Kinshasa dit avoir constaté un relâchement très inquiétant du respect des mesures barrières depuis les festivités de fin d’année 2021 dans la mégapole Kinoise. Dès lors, il souligne la nécessité de respecter ces mesures édictées par les autorités sanitaires pour briser la chaîne de contamination de la Covid-19.

A en croire le général Sylvano Kasongo, c’est à partir d’hier jeudi 13 janvier que la Police de la ville province de Kinshasa a aussi intensifié le contrôle d’autres mesures barrières telles que renouvelées depuis la survenue de la quatrième vague de la Covid-19, notamment l’ouverture des bars et terrasses dans les après-midi et leur fermeture à partir de 23 heures.

«Nous avons constaté, depuis les fêtes, un certain relâchement quant au respect des mesures barrières. Les gens se promènent comme s’il n’y avait pas couvre-feu. Nous leur disons que l’arrêté du gouverneur reste d’application. Tu te promènes après 23 heures, prépares déjà tes 50.000 fc. On va te remettre une quittance. Tu n’as pas d’argent, on t’arrête jusqu’à ce que tu payes 50.000 fc», a-t-il mis en garde. Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort