Le général Amuli condamne l’enrôlement des jeunes sans formation dans la PNC

Le général Dieudonné Amuli a fustigé, hier mardi 25 janvier au cours d’une parade, le mauvais comportement de certains agents de la Police nationale congolaise (PNC) sur la place publique. Le commissaire divisionnaire principal de la PNC a pointé d’un doigt accusateur  » de faux policiers  à la base de beaucoup d’abus ».

Séance tenante, le général Dieudonné Amuli a condamné la mauvaise pratique de certains officiers « qui enrôlent des jeunes sans formation dans la Police et leur dotent armes et munitions« . Le commissaire divisionnaire principal de la PNC dit avoir dressé un tableau sombre du travail de certains hommes en kaki bleu foncé, notamment ceux qui ont dans leurs attributions la régulation de la circulation routière.

S’agissant des altercations enregistrées ces derniers temps entre les éléments de la PNC commis à la garde de certaines autorités civiles et les FARDC, le Général Amuli a rappelé à ces derniers qu’ils devraient s’entendre avec leurs collègues FARDC  puisqu’ils ont tous la même mission.

« Nous devons travailler la main dans la main pour redorer l’image ternie de la police « .   » Ce comportement vous attire la malchance parce que ce que vous gagnez, vous l’obtenez par malhonnêteté « , a dénoncé le commissaire général de la PNC. Il est allé loin en citant nommément les noms des brigadiers reconnus dans les tracasseries routières tout en les mettant en garde.

S’adressant aux patrouilleurs, le commissaire divisionnaire principal les a invités à revenir au bon sens.  » Evitez la honte à notre noble métier, éviter les tracasseries. Soyez courtois ! Quand quelqu’un commet une faute, faites des reproches avec respect. Changer votre comportement. Il faudra que la population qui vous croise la nuit se sente en sécurité « , a-t-il insisté.

Par ailleurs, le numéro 1 de la PNC a mis en garde ces éléments contre l’ivresse publique. «  Se souler pendant les heures de services après avoir truandé les chauffeurs est une honte pour notre métier « , a-t-il prévenu avant de souligner :  » Je veux qu’il y ait un changement radical de comportement « .

Ensuite, il a condamné le recrutement illicite au sein de la police. Selon lui :  »  Evitez de rendre un mauvais service à la nation. Nous avons besoin de la qualité au sein de notre corps « , a-t-il interpellé.  

La causerie morale s’est terminée par un grand défilé des unités de la PNCKinshasa. Ces derniers ont suivi attentivement les instructions de leur commandant, visiblement  mécontent de leur comportement.

La discipline, une boussole pour la PNC  

 Le commissaire général de la PNC a mis l’accent sur la discipline à tous les nouveaux.  » Nous devons avoir la discipline pour avoir beaucoup d’avantages dans notre carrière. Nous devons intérioriser la discipline dans notre vie pour avoir les résultats. La discipline fait que l’armée et la police existent « , a fait remarquer le commissaire Dieudonné Amuli. D’après lui :  » si nous voulons émerger jusqu’à avoir 4 étoiles, il faut être discipliné c’est-à-dire être ponctuel, régulier, propre et respecter la hiérarchie et les principes qui régissent notre métier « .  » La discipline est notre boussole, elle nous permet de réussir les grandes missions que la nation nous a confiées « , a-t-il poursuivi.

A cette occasion, il n’a pas manqué d’évoquer la loyauté au sein de la PNC à l’endroit de toutes les institutions de la République. Pour cette mission, il y a nécessité de travailler en collaboration avec l’armée dans la paix et l’amour. Même chose pour les patrouilles ou encore les grands événements dans les grandes agglomérations, a-t-il rappelé.

LA PCR AU BANC DES ACCUSES

S’agissant principalement de la Police de circulation routière, le général Amuli a clairement rappelé la mission principale de cette unité.

 » La PCR a pour mission de réguler la circulation. Malheureusement elle est à la base de certains embouteillages. Vous ne faites que truander les usagers de la route. C’est une honte pour notre corps et surtout qu’on en parle partout. Je veillerai avec les commissaires provinciaux pour que vous soyez permutés à l’intérieur dans les 145  territoires du pays « , a promis sur un ton sévère le patron de la PNC.

Pour terminer, il a insisté sur l’amour du prochain comme l’a mentionné l’aumônier catholique qui a recommandé cette cérémonie entre les saintes mains.  » Ayons l’amour pour notre pays, respectons les droits  humains et évitons les arrestations arbitraires « 

On rappelle que depuis un certain temps, la ville de Kinshasa comme le reste du pays enregistre plusieurs cas de bavures des éléments de la Police. Beaucoup d’entre eux sont jugés et condamnés en flagrance. Rachidi MABANDU & Mathy MUSAU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort