Ituri:Nouvel Elan menace de trainer la RDC en justice

Des paysans de plusieurs localités du territoire de Mahagi, en Ituri, sont menacés par une pénurie alimentaire sans précédent. Ils ont du mal à accéder à leurs champs suite à l’insécurité.

En cause, l’activisme de la milice de la Codeco et d’autres groupes armés qui multiplient des exactions contre les populations civiles dans cette partie du pays.

Nouvel Elan appelle, par conséquent, les autorités à tout faire pour protéger les populations et leurs biens.

Le parti exhorte aussi les miliciens à s’inscrire dans le schéma de la paix et du dialogue.

En des termes à peine voilés, la formation politique d’Adolphe Muzito menace la République de poursuites judiciaires, en vue d’obtenir une condamnation pour violation des droits constitutionnels et des traités et accords internationaux.

Aux dires de  Sylvain Agenorwoth, le président exécutif provincial de Nouvel Elan, les paysans de plusieurs localités du territoire de Mahagi vivent un véritable calvaire.

« Plusieurs localités en Ituri sont occupées par divers groupes criminels dont la Codeco [Coopérative pour le développement du Congo, NDLR]. Ces factions armées rendent ainsi impossible aux paysans l’accès aux espaces champêtres, les empêchant de procéder à la récolte de leurs produits agricoles », dénonce Sylvain Agenorwoth se confiant à nos confrères de Top Congo.

« Nouvel Elan/Ituri constate, par exemple, dans les localités de Rimba, Palangu, Punazagu, Malogele, Talikonze, Ndurisini… dans le territoire de Mahagi, que les populations ne peuvent pas accéder à leurs récoltes  agricoles à cause des mouvements libres des miliciens Codeco, portant armes blanches et armes à feu. Cette situation ne rend pas seulement les conditions de vie très difficiles, mais touche à la vie socio-économique des populations« , fustige-t-il.

Face à cette situation fort préoccupante qui menace la vie des milliers de Congolais vivant dans cette partie du pays, le parti cher au porte-étendard de Lamuka invite le gouvernement à remplir ses prérogatives régaliennes vis-à-vis de ses administrés.

NEUTRALISER LES FORCES NEGATIVES

Nouvel Elan exige leur sécurisation en réclamant la neutralisation des groupes armés pour que cesse la violation des droits de paisibles citoyens.

 « Nouvel Elan/Ituri prie les autorités de la RDC de sécuriser son espace, sa population ainsi que ses biens. Il demande, en outre,  la neutralisation de toutes les forces négatives qui sèment panique et désolation. Face à la précarité alimentaire, Nouvel Elan/Ituri demande   que tous les groupes armés actifs arrêtent de violer les droits des populations et de s’adresser au gouvernement de la RDC pour obtenir réponses à toutes leurs revendications « , plaide le numéro un de Nouvel Elan en Ituri.

Nouvel Elan va plus loin dans son combat en faveur de la pacification de cette partie du pays en proie aux exactions des groupes armés en menaçant, dans des termes à peine voilés, de poursuites judiciaires contre la RDC.

 « Nouvel Elan/Ituri invite les populations dont les biens sont détruits à venir s’identifier afin d’apporter les dossiers auprès des juridictions compétentes, dans l’objectif d’obtenir la poursuite et la condamnation de la République qui viole, non seulement les droits constitutionnels, mais aussi   les traités et accords internationaux, spécialement contenus dans la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations unies« , conclut le représentant de Nouvel Elan dans la province de l’Ituri.       Kléber KUNGU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter